NOUVELLES
27/03/2014 10:43 EDT | Actualisé 27/05/2014 05:12 EDT

La minorité copte catholique d'Egypte soutient Sissi

La petite communauté copte catholique d'Egypte "soutient" la candidature d'Abdel Fattah al-Sissi à la présidentielle, "voulue par le peuple", a affirmé jeudi à Paris le patriarche Ibrahim Isaac Sidrak.

"Il y a quelques années, on souffrait beaucoup en Egypte. Il y a maintenant des signes d'espérance. On est à un tournant", a déclaré le chef des coptes catholiques d'Egypte, lors d'une rencontre avec la presse organisée par l'association "Aide à l'Eglise en détresse" et la Conférence des évêques de France.

Architecte de l'éviction de l'islamiste Mohamed Morsi, le maréchal Abdel Fattah al-Sissi a annoncé mercredi qu'il se présenterait à la présidentielle prévue au printemps, une déclaration attendue depuis des semaines en Egypte, où il bénéficie d'une immense popularité.

"Sa décision était voulue par le peuple", a affirmé le patriarche catholique copte, pour qui M. Sissi, qui a démissionné jeudi de son poste de ministre de la Défense, est "un homme de confiance". "Le peuple égyptien a vu en lui quelqu'un de sincère, quelqu'un de près du peuple. On espère qu'il fera de l'Egypte un pays civil et civilisé", a-t-il ajouté.

"Il aime l'Egypte et, comme on aime l'Egypte comme lui, on le soutient", a-t-il encore dit, assurant que "le militaire égyptien est nationaliste et a toujours été à côté du peuple".

Après la chute du président Mohamed Morsi, renversé en juillet 2013, la minorité chrétienne d'Egypte a subi les représailles d'islamistes radicaux lui reprochant d'avoir soutenu l'éviction du seul président élu démocratiquement d'Egypte.

"Morsi a été élu démocratiquement mais il ne s'est jamais comporté comme un démocrate. Il attendait les ordres de la communauté des Frères musulmans. On a fini par le destituer", a justifié le patriarche copte catholique.

"Maintenant, nous espérons une Egypte nouvelle, civile où les Egyptiens se sentiront libres et où ils auront récupéré leur identité égyptienne", a-t-il dit.

Les catholiques coptes égyptiens sont évalués à quelque 250.000 fidèles. L'Eglise orthodoxe copte, la plus grande d'Orient, rassemble, quant à elle, entre 6 et 7 millions de fidèles.

alc/prh/fw