Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

GB: le leader d'UKIP accuse l'Europe d'avoir du sang sur les mains en Ukraine

Nigel Farage, le leader du parti UKIP, a accusé l'Union européenne d'avoir du "sang sur les mains" en Ukraine lors d'un débat avec le vice-Premier ministre britannique Nick Clegg qui s'est déclaré "choqué" jeudi par cette sortie.

"On devrait baisser nos têtes de honte, on a donné de faux espoirs, l'UE a du sang sur les mains en Ukraine", a fustigé le chef du parti populaire et europhobe mercredi soir lors de ce débat sur l'Europe à l'approche des élections européennes de mai.

Il a estimé que l'Europe avait fait un mauvais choix en supportant, à des fins "impérialistes et expansionnistes", la révolution ukrainienne, une politique qui a in fine abouti au rattachement de la Crimée à la Russie.

Une sortie qualifiée de "perverse, insultante et choquante" jeudi par le leader des libéraux démocrates Nick Clegg qui a accusé jeudi son contradicteur de la veille de faire le jeu du président russe Vladimir Poutine.

"Nigel Farage devra s'expliquer sur le fait qu'il s'aligne sur Vladimir Poutine, a ajouté Nick Clegg. J'étais étonné. C'était à beaucoup d'égards la révélation la plus frappante, sinon la plus choquante" du débat.

Les deux hommes se sont affrontés pendant plus d'une heure mercredi soir et se retrouveront le 2 avril pour un deuxième débat.

Nigel Farage, qui milite pour une sortie du Royaume-Uni de l'UE, et l'europhile Nick Clegg ont déroulé leurs arguments, avec davantage de conviction pour le premier, selon un sondage YouGov qui conclut à une victoire de Farage par 57% à 36%.

Le chef du parti populaire et europhobe, qui prend une place grandissante dans le paysage politique britannique, a martelé que Londres devait reprendre le contrôle de ses législations et de ses frontières. "Le projet européen a échoué", a-t-il répété.

Nick Clegg a au contraire assuré que la Grande-Bretagne était mieux lotie, "plus riche, plus forte, plus sûre", au sein de l'UE.

jk/ml

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.