NOUVELLES
27/03/2014 06:26 EDT | Actualisé 27/05/2014 05:12 EDT

Gaz: concertation UE-USA début avril pour soutenir l'Ukraine

L'UE et les Etats-Unis vont se concerter le 2 avril à Bruxelles sur les moyens d'aider l'Ukraine à solder sa dette gazière et d'assurer à ce pays une sécurité pour ses approvisionnements, ont expliqué jeudi à l'AFP des responsables européens.

Le cadre de ces discussions sera le conseil de l'énergie UE/Etats-Unis créé en 2009. Une session de ce conseil est prévue le 2 avril à Bruxelles et elle réunira le secrétaire d'Etat américain John Kerry, présent à Bruxelles pour une réunion de l'OTAN, la représentante de la diplomatie européenne Catherine Ashton, le commissaire à l'Energie Gunther Oettinger et Daniel Poneman, vice-ministre américain de l'Energie, a-t-on précisé.

"L'Ukraine est une grosse épine dans le pied" pour l'UE et les Etats-Unis, a commenté une source proche des négociateurs.

Kiev consomme 50 milliards de m3 de gaz par an. Il produit 20 milliards de m3 et achète 30 milliards de m3 à la Russie. Mais, surtout, son réseau de gazoducs assure le transit de 65 des 133 milliards de m3 de gaz achetés par les pays de l'UE, selon les données de la Commission européenne pour 2013.

"Le problème, c'est que les Ukrainiens puisent dans leurs stocks", s'inquiètent les Européens. Les réserves ukrainiennes, estimées à 11,5 milliards de m3 début mars, fondent. Le nouveau ministre ukrainien de l'Energie Iouri Prodan les a chiffrées à 8,5 milliards de m3 lors de son entretien avec Gunther Oettinger le 19 mars.

En outre, Gazprom a menacé début mars d'interrompre ses ventes à l'Ukraine en raison d'une dette de 1,89 milliard de dollars. Le groupe russe a en outre annoncé la fin des prix préférentiels accordés à Kiev à compter du 1er avril. Le prix passera de 270 à 480 dollars les 1.000 m3, ce que refusent les autorités ukrainiennes.

"Nous payerons au prix de 387 dollars pour 1.000 mètres cubes. S'ils fixent un autre prix, nous payerons de toute façon 387 dollars, a affirmé Iouri Prodan.

Européens et Américains vont devoir agir sur trois niveaux: aider à solder la dette due à Gazprom, aider l'Ukraine à acheter le maximum de gaz russe avant l'augmentation des tarifs et assurer un approvisionnement au cas où le groupe russe cesserait de fournir l'Ukraine, comme en 2009, a expliqué une source proche des négociations.

L'UE s'est engagée pour 1,6 milliard d'euros de financements. Les Etats-Unis ont promis 1 milliard de dollars et le Japon 1 milliard de dollars.

L'UE s'est en outre engagée à assurer une fourniture de gaz en renversant les flux de certains gazoducs. 2 milliards de m3 peuvent être acheminés vers l'Ukraine via les gazoduc de Pologne et de Hongrie et entre 3 et 8 milliards de m3 supplémentaires pourraient être acheminés via le gazoduc de Slovaquie à partir de la fin de l'année, a indiqué M. Oettinger.

csg/aje/fw