Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Fusillade sur une base américaine: le suspect a utilisé l'arme d'un officier

Le civil qui a tué mardi un militaire à bord d'un destroyer ancré dans la base navale de Norfolk, en Virginie (est), s'est emparé de l'arme d'un sous-officier de garde avant de faire feu avec, a annoncé jeudi l'US Navy.

L'auteur des faits, Jeffrey Tyrone Savage, 35 ans, travaillait pour une société de transport et n'avait pas d'autorisation pour se trouver sur la plus grande base navale du monde, selon un communiqué de la Marine.

Il y est entré "par la Porte 5 juste après 23H00, s'est rendu sur le Quai 1, a laissé son camion et tenté de monter à bord de l'USS Mahan". Le personnel de sécurité lui a alors ordonné de s'arrêter. "Une dispute s'en est suivi et Savage a pu désarmer le sous-officier de quart", selon la Navy.

Le chef de la surveillance cette nuit sur la base, Mark Mayo, se trouvait alors à proximité du destroyer et s'est rendu sur les lieux. "Mayo a immédiatement porté assistance au personnel du Mahan". Savage l'a alors tué avec l'arme saisie et "a tenté de tirer sur d'autres personnels de sécurité" avant d'être lui-même abattu.

"La chaîne d'événements ayant permis à Savage de pénétrer dans la base et sur le navire fait l'objet d'une enquête", précise la Marine.

Cet incident intervient quelques mois après la fusillade à l'intérieur d'un bâtiment de la Marine dans le complexe de Navy Yard à Washington. Le 16 septembre dernier, Aaron Alexis, un déséquilibré travaillant comme sous-traitant de la Défense, était entré dans le bâtiment, où il a ouvert le feu et tué 12 personnes, en a blessé huit autres, avant d'être abattu par la police.

mra-ddl/mdm

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.