NOUVELLES
27/03/2014 10:23 EDT | Actualisé 27/05/2014 05:12 EDT

F1: Hamilton prêt à livrer bataille à son coéquipier Rosberg en Malaisie

SEPANG, Malaisie - Nico Rosberg est peut-être le meneur au championnat de la Formule-1, mais Lewis Hamilton demeure le favori des preneurs aux livres pour remporter le titre. Le Britannique espère pouvoir le prouver en ayant le meilleur face à son coéquipier de l'équipe Mercedes à l'occasion du Grand Prix de la Malaisie, en fin de semaine.

Rosberg a remporté la première course de la saison en Australie tandis que Hamilton a été contraint à l'abandon en raison de problèmes de moteur. Un écart de 25 points séparent donc le duo qui devrait lutter pour l'obtention du championnat des pilotes cette année.

«C'est un bon retard, a mentionné Hamilton, jeudi. Quand vous échappez 25 points, c'est un sérieux manquer à gagner. Mais d'une course que vous n'avez pas complétée, vous pouvez gruger plusieurs points.

«J'affectionne d'être à la poursuite de mes rivaux, en ce sens je suis peut-être favorisé par la situation.»

Rosberg, qui va tenter en fin de semaine d'égaler le total de cinq victoires en F1 de son père Keke, admet volontiers que Mercedes sera de nouveau l'équipe à battre sur le circuit de Sepang, dimanche.

«Nous devrions rouler à l'avant, a-t-il avancé. Assurément, nous pouvons obtenir un autre super résultat ici.

«Nous travaillons fort afin d'être les plus rapides actuellement, ce qui est fantastique. Mais nous devons nous méfier de l'opposition qui ne dort pas au gaz. Ça pousse fort.»

La plus forte opposition vient de Red Bull qui peut-être encouragée par sa performance à Melbourne, même si elle n'a pas obtenu de point sur le circuit d'Albert Park.

Le quadruple champion du monde en titre, Sebastian Vettel, a abandonné tôt dans la course trahi par son moteur tandis que son nouveau coéquipier Daniel Ricciardo a rallié l'arrivée en deuxième place, avant d'être disqualifié. L'équipe a été punie parce qu'elle aurait dépassé les limites de débit de carburant. Red Bull conteste la décision.

La performance de la monoplace a agréablement surpris l'équipe, qui s'attendait au pire à la suite des problèmes techniques qu'elle a éprouvés dans ses préparatifs. Vettel a affirmé qu'on pouvait «construire là-dessus» en vue de la course de Sepang, où Red Bull a signé la victoire dans trois des quatre dernières années. L'Allemand sait toutefois qu'on pourrait avoir besoin de la contribution de Dame Nature.

«Tout est possible ici, a soutenu Vettel. Je ne détesterais pas qu'il y ait un peu de pluie parce que Daniel a démontré que la voiture était rapide dans des conditions de piste mouillée à Melbourne.»

Le Grand Prix de la Malaisie s'annonce être comme un test de la fiabilité du moteur. Les détracteurs du nouveau moteur turbo V6 hybride ont dû ravaler leurs paroles en Australie, puisque les deux tiers du plateau ont complété la course. La chaleur accablante et l'humidité de Sepang, ainsi que les deux longues lignes droites, vont toutefois solliciter fortement les groupes motopropulseurs.

«La fiabilité va être mise à rude épreuve en fin de semaine pour tout le monde parce que c'est tellement chaud», a déclaré Hamilton.

Jenson Button, dont l'équipe McLaren est la meneuse surprise au championnat des constructeurs en vertu des deuxième et troisième places obtenues à Melbourne à la suite de l'expulsion de Daniel Ricciardo, a corroboré les propos de Hamilton.

«C'est super chaud et c'est un circuit difficile pour les voitures, a souligné Button. Vous pouvez dire que nous nous battrons pour un podium parce qu'on ne sait jamais ce qui peut arriver à Mercedes.»