NOUVELLES
27/03/2014 12:45 EDT | Actualisé 27/05/2014 05:12 EDT

Brésil: la popularité du gouvernement chute à sept mois des élections

La popularité du gouvernement de la présidente brésilienne Dilma Rousseff a chuté de 7 points depuis novembre, à 36%, révèle jeudi un sondage de l'institut Ibope commandé par la Confédération Nationale de l'Industrie.

A sept mois des élections générales d'octobre, ce sondage indique que la popularité du gouvernement de Mme Rousseff a cessé de croître et se rapproche de son pire score (31%) enregistré en juillet après la fronde sociale les manifestations massives qui avaient secoué le pays.

En novembre, Ibope accordait 43% de popularité au gouvernement Rousseff. Les Brésiliens qui considèrent sa gestion "mauvaise ou très mauvaise" sont passés de 20 à 27% depuis novembre, alors qu'il y a exactement un an, la popularité du gouvernement atteignait son record de 63%.

"Le mécontentement augmente davantage en ce qui concerne les politiques économiques, ce qui montre une plus grande préoccupation envers l'inflation et le chômage", souligne le sondage.

La popularité du gouvernement a commencé à chuter précisément quand l'inflation est repartie à la hausse. Elle est tombée à son plus bas avec les manifestations de juin, en pleine Coupe des Confédérations, qui visaient à réclamer de meilleurs services publics et à dénoncer la corruption en politique et les sommes colossales investies dans l'organisation du Mondial de football (12 juin-13 juillet).

La popularité des principaux hommes politiques du pays a chuté après ces manifestations.

Une autre enquête de l'institut Ibope diffusée la semaine dernière a toutefois montré que Mme Rousseff restait favorite pour l'élection présidentielle d'octobre, avec 40% des intentions de vote contre 13% au social-démocrate Aecio Neves et 6% au socialiste Eduardo Campos.

ym/cdo/ag/plh