Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Birmanie : des bouddhistes attaquent des humanitaires étrangers

Des foules dirigées par des moines bouddhistes ont attaqué jeudi les bureaux et les résidences de travailleurs humanitaires dans l'État de Rakhine, dans l'ouest de la Birmanie.

Tout le personnel non essentiel a été évacué, ont révélé des résidants et des responsables. Certains ont été évacués par avion tandis que d'autres ont été placés sous la protection de la police. On ne rapportait aucun blessé dans l'immédiat.

La violence a éclaté dans la capitale de l'État, Sittwe, tard mercredi, puis a repris jeudi. Au moins un édifice a été pillé et trois voitures vandalisées.

L'État de Rakhine a été le théâtre de violents affrontements ethniques entre bouddhistes et musulmans. Les travailleurs humanitaires qui viennent en aide à ceux qui ont trouvé refuge dans des camps surpeuplés font l'objet de menaces et d'intimidation de la part des bouddhistes depuis plusieurs mois.

Le mois dernier, le gouvernement birman avait interdit à Médecins Sans Frontières de travailler dans ces États, notamment parce que MSF avait embauché des musulmans rohingya.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.