NOUVELLES
26/03/2014 02:31 EDT | Actualisé 26/05/2014 05:12 EDT

Ukraine: Obama et Rasmussen appellent à renforcer la présence de l'Otan en Europe de l'Est

Le président Barack Obama et le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen ont souhaité mercredi que l'Alliance atlantique renforce sa présence dans l'est de l'Europe en raison de la crise en Ukraine.

"Nous ne cherchons pas la confrontation mais nous ne faiblirons pas si on nous défie", a déclaré M. Rasmussen en rendant compte de sa rencontre avec M. Obama dominée par l'Ukraine.

M. Obama a également assuré que l'Otan ne "vacillera pas". "Les pays de L'Otan ne sont jamais seuls", a-t-il assuré dans un discours prononcé après sa rencontre avec M. Rasmussen.

Le secrétaire général de l'Otan a salué la réponse apportée par les Etats-Unis "aux actes illégaux et inconsidérés de la Russie en Ukraine", en particulier avec le rattachement de la Crimée. "Je vous rejoins dans votre appel à des mesures supplémentaires pour renforcer notre défense collective", notamment dans le domaine des "exercices" et des "déploiements" de troupes, a-t-il ajouté dans un communiqué.

M. Obama avait déclaré, après le sommet UE/Etats-Unis, que l'Alliance devait "faire plus pour assurer une présence régulière de l'Otan dans des pays qui pourraient se sentir vulnérables".

Plusieurs pays membres de l'Otan, géographiquement proches de la Russie, comme la Pologne et les Pays baltes, ont appelé ces dernières semaines les alliés à renforcer leur présence dans la région et à réagir avec davantage de fermeté à Moscou.

Pour les rassurer, l'Otan a déployé des avions de surveillance Awacs et les Etats-Unis ont dépêché en Pologne 12 avions de chasse F-16, des avions de transports et 300 soldats. Ils ont aussi envoyé en Lituanie six appareils F-15 pour renforcer la surveillance de l'espace aérien balte.

"L'Otan est une force de paix mais aussi d'une puissance militaire incomparable", a rappelé M. Rasmussen. "Notre engagement à défendre nos alliés est inébranlable".

M. Obama a exclu une implication militaire américaine en Ukraine, un pays qui, n'étant pas membre de l'Otan, n'est pas concerné par les accords de défense collective de l'Alliance.

Les ministres des Affaires étrangères des 28 pays de l'Otan, dont l'Américain John Kerry, doivent se réunir mardi et mercredi prochains à Bruxelles. Ils discuteront de la situation en Ukraine et du réexamen de la coopération entre l'Otan et la Russie.

jri/aje/jeb