NOUVELLES
26/03/2014 04:39 EDT | Actualisé 26/05/2014 05:12 EDT

Obama arrive en Italie, verra le pape jeudi

Le président des Etats-Unis Barack Obama est arrivé mercredi soir en Italie, troisième étape de la tournée qu'il effectue en Europe et en Arabie saoudite, et qui le verra rencontrer pour la première fois le pape François jeudi.

Venant de Bruxelles où M. Obama a passé toute la journée de mercredi, l'avion présidentiel Air Force One s'est posé à 21H18 (20H18 GMT) à l'aéroport de Rome Fiumicino, selon un photographe de l'AFP voyageant à bord.

Dans une tournée dominée par les grandes questions géopolitiques du moment, de l'Ukraine dont il a parlé lors de sommets aux Pays-Bas et en Belgique, au nucléaire iranien, qu'il devrait aborder vendredi en Arabie saoudite, M. Obama devrait avoir surtout à l'esprit les questions de politique intérieure lorsqu'il sera reçu par le Souverain Pontife dans la matinée.

Cette rencontre intervient en effet alors que M. Obama, comme le pape, a pris fait et cause contre les inégalités.

Mais le président démocrate s'est heurté à la majorité républicaine à la Chambre des représentants quand il a défendu l'idée d'une hausse de 25% du salaire fédéral minimum, ou tenté de rééquilibrer la fiscalité au profit des ménages modestes.

Certains protestants ultra-conservateurs ont qualifié de marxiste le pape François en raison de ses propos radicaux sur "l'idole de l'argent" qui, en revanche, lui ont valu la sympathie des catholiques progressistes, même s'il est contre le mariage gay et l'ordination des femmes.

"La première année du pape François (à la tête de l'Eglise catholique) a été une source d'inspiration pour le président, comme pour beaucoup de gens dans le monde", a affirmé le conseiller adjoint de sécurité nationale de M. Obama, Ben Rhodes.

Le message de "solidarité, d'égalité" du pape a résonné "chez les catholiques, mais aussi auprès de personnes d'autres religions", a ajouté M. Rhodes face aux journalistes à bord d'Air Force One entre Bruxelles et Rome.

Pour les deux dirigeants, l'audience de jeudi "sera l'occasion de faire connaissance en personne", et M. Obama souhaite "entendre le pape parler de ce qu'il essaie de faire dans le monde, et lui exprimer son admiration", selon la même source.

M. Obama verra aussi jeudi le nouveau chef du gouvernement Matteo Renzi et le président Giorgio Napolitano, sans oublier un crochet dans la Rome historique où il visitera le Colisée.

bur-tq/bir