NOUVELLES
26/03/2014 07:09 EDT | Actualisé 26/05/2014 05:12 EDT

La Russie fait "de nouveau peur", selon le chef de la diplomatie du Luxembourg

Le ministre des Affaires étrangères du Luxembourg a mis en garde la Russie contre les conséquences économiques de ses agissements en Crimée, qui ont généré une certaine "peur" vis-à-vis de Moscou, dans un entretien au quotidien Kurier de mercredi.

"La Russie doit faire attention: on a de nouveau peur de la Russie", a déclaré Jean Asselborn dans cette interview.

"Quand on a peur, on n'investit plus autant", a-t-il poursuivi, ajoutant que "la peur politique déteint sur l'économie".

"Cela va prendre des années pour restaurer la confiance envers la Russie", a encore estimé le chef de la diplomatie luxembourgeoise, alors que les grandes puissances ont annulé le sommet du G8 prévu à Sotchi en juin pour le remplacer par un sommet du G7, sans la Russie, à Bruxelles aux mêmes dates.

Pour protester contre le rattachement de la Crimée à la Russie, les Etats-Unis et l'Union européenne ont également infligé des sanctions économiques à des responsables russes ou ukrainiens pro-russes.

Lors de leur réunion extraordinaire à La Haye lundi, les pays du G7 ont prévenu Moscou qu'ils étaient prêts en cas d'escalade à prendre de nouvelles sanctions économiques, dans les secteurs de l'énergie, de la finance, des ventes d'armes et du commerce.

sgl/ilp/ros