NOUVELLES
26/03/2014 04:09 EDT | Actualisé 25/05/2014 05:12 EDT

La cuisine communautaire pour subsister

À l'occasion de la 17e Journée nationale des cuisines collectives, l'organisme Moisson Québec qui soutient plusieurs groupes de cuisine collective dans la région tenait des ateliers mercredi pour favoriser l'autonomie alimentaire.

Selon Élaine Côté, directrice générale de Moisson Québec, les cuisines collectives peuvent être une solution pour permettre aux travailleurs de joindre les deux bouts.

Ces derniers sont de plus en plus nombreux à avoir besoin des services de la banque alimentaire.

« Il y a des gens qui ont du travail à temps partiel, sur appel au salaire minimum, qui ne permet souvent pas de sortir de la pauvreté, de répondre aux besoins de base », mentionne-t-elle.

Moisson Québec soutient 120 groupes de cuisine collective dans la région de Québec notamment en fournissant des denrées alimentaires ou en offrant des formations spécifiques.

Plus de 80 personnes ont participé aux ateliers offerts par Moisson Québec. 

Grand défi pour l'organisme

De nouveaux défis attendent par ailleurs l'organisme pour continuer de fournir des denrées alimentaires aux personnes dans le besoin. L'organisme devra composer avec la fermeture récente du centre de distribution de la chaîne Metro à Saint-Augustin-de-Desmaures.

La fermeture du centre le 9 mars dernier engendre une perte de 8 % de l'approvisionnement annuel de l'organisme, affirme Mme Côté..