Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Est-ce que mon chien fait une dépression ?

Mon chien a perdu l’appétit, il n’a pas le goût d’aller faire la promenade, il est grognon, il a l’air triste. Est-ce que mon chien est en dépression ? Dre Mary Klinck, DVM, DACVB (Diplomate, American College of Veterinary Behaviorists) répond à notre questionnement.

Plusieurs symptômes menant au diagnostic d’une dépression majeure chez l’humain sont de l’ordre de la pensée, tels que le sentiment de ne pas avoir de valeur, de déprime, de culpabilité, d’irritabilité, la difficulté à se concentrer, le pessimisme et les pensées suicidaires. Or, on ne peut pas connaître les pensées de l’animal.

Par contre, d’autres symptômes associés à la dépression chez l’humain comme la diminution de l’intérêt à participer aux activités quotidiennes, la perte d’énergie ou d’appétit peuvent très bien s’observer chez un animal.

Cependant, ces signes sont normalement associés a de troubles de santé physique nécessitant un diagnostic et un traitement rapide, alors il faudrait éviter de présumer une dépression lorsqu'ils se manifestent.

On ne reconnait pas la dépression comme diagnostic clinique chez les animaux de compagnie. Mais on a constaté que l'anxiété et la dépression chez l'humain peuvent se manifester ensemble et être liées à une prédisposition chez l'individu atteint ou à des stress environnementaux.

Même si on ne parle pas de dépression, on constate que des prédispositions semblables et des réponses aux stress sont aussi présentes chez nos animaux de compagnie.

On peut par exemple, percevoir si un animal est impulsif, hyperactif, hyperréactif (le propriétaire pourrait l'interpréter comme étant « irritable ») à certains stimulis, ce qu'on interprète normalement comme étant dû a de l'anxiété.

Cela dit, les propriétaires rapportent parfois que leurs animaux manifestent le deuil suite à la perte d'une personne ou d'un animal qui faisait partie de la famille. Nous reconnaissons que ces deuils peuvent entraîner des troubles d'anxiété chez l'animal de compagnie, mais souvent seuls les signes négatifs tels que diminution de l'appétit, de l'activité, perte d'intérêt pour les activités quotidiennes sont rapportés. Bien que ces phénomènes donnent l’apparence de tristesse ou de « dépression » chez nos animaux de compagnie, la cause exacte (ce que pense et ressent l'animal) n'est pas facile à reconnaître.

Est-ce que le comportement de l’animal a changé ou si ce sont les membres humains de la famille qui ont changé leurs habitudes ou leurs comportements lors du deuil, ce qui pourrait entraîner des changements de comportement chez certains animaux ?

En conclusion, tout animal qui démontre des signes qui ressemblent à la dépression humaine devrait être examiné par son médecin vétérinaire pour s'assurer qu'il n'y a pas une cause physique (ex. maladie, douleur, etc.).

S'il est en santé, les traitements médicaux seraient semblables aux traitements pour soulager l'anxiété et on suggérerait aussi des traitements portant sur la gestion et les interactions avec le propriétaire.

Il sera par exemple important dans certains cas, comme lors d’un deuil, de maintenir les habitudes de gestion, d'interaction et l'horaire quotidien comme à l’habitude. Selon le cas, certains animaux auraient besoin de traitements précis et d'augmenter la fréquence d'interactions positives pour remplir le vide laissé par l'individu manquant, telles que le jeu, les marches, les câlins ou le brossage, bien entendu, si l’animal le désire.

INOLTRE SU HUFFPOST

9 animaux qui se prennent pour des humains

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.