NOUVELLES
25/03/2014 06:34 EDT | Actualisé 25/05/2014 05:12 EDT

Sotheby's attaqué en justice par son premier actionnaire

L'investisseur activiste Daniel Loeb poursuit en justice la maison d'enchères Sotheby's, dont il est le premier actionnaire, pour la forcer à retirer une mesure de protection l'empêchant d'accroître sa part dans le capital.

Dans sa plainte déposée auprès d'un tribunal du Delaware (nord-est), M. Loeb, qui a engagé un bras de fer avec la direction de la célèbre maison, argue que cette "pilule empoisonnée" freine ses efforts de changer le conseil d'administration et de lancer une stratégie devant permettre de rattraper la rivale Christie's.

Face aux assauts de M. Loeb, Sotheby's a mis en place récemment un outil censé "assurer que tous les actionnaires sont traités équitablement": il a interdit à tout actionnaire voulant engager une bataille avec la direction lors de l'assemblée générale de détenir plus de 10% du groupe.

A l'inverse les actionnaires dits passifs peuvent monter jusqu'à 20% du capital.

Le but est d'éviter, écrit Sotheby's mardi, qu'un actionnaire ou un groupe prenne le contrôle de la célèbre maison d'enchères "sans avoir donné une compensation appropriée" aux actionnaires.

Cette arme de défense a empêché M. Loeb de monter jusqu'à 20% du capital le 21 mars, selon la plainte.

M. Loeb, l'une des voix les plus écoutées de Wall Street, est actuellement, via son fonds Third Point, le premier actionnaire de Sotheby's avec 9,6% du capital.

Le conseil d'administration de Sotheby's " a adopté une décision qui empêche Third Point (...) de monter à plus de 10% du capital. Il n'est pas raisonnable alors que les actionnaires passifs puissent acheter jusqu'à 20% du groupe", fustige M. Loeb dans sa plainte.

L'Assemblée générale de Sotheby's est prévue le 6 mai.

M. Loeb avait commencé en octobre à critiquer les pratiques dispendieuses des dirigeants de la vénérable maison d'enchères, auxquels il reproche de ne pas engager les restructurations nécessaires.

Fin février, il avait réclamé la nomination de trois représentants, dont lui-même, au conseil d'administration de Sotheby's lors de la prochaine assemblée générale.

Mais sa requête a été rejetée par Sotheby's.

Le millionnaire demande à la justice de forcer Sotheby's à retirer cette mesure qu'il juge "discriminatoire et injuste".

lo/sl/rap