NOUVELLES
25/03/2014 04:51 EDT | Actualisé 25/05/2014 05:12 EDT

Le président chinois en France goûte Beaufort et Rosette, son épouse décline

Le président chinois Xi Jinping, qui entamait mardi soir à Lyon sa visite en France, a goûté fromage, saucisson et vin régionaux en préambule à un dîner à l'Hôtel de Ville, sa femme déclinant la proposition, a constaté un journaliste de l'AFP.

Devant un stand de fromage Beaufort, on explique à M. Xi, costume sombre et cravate bleu foncé, comment cette spécialité savoyarde est fabriquée. "Goûte", dit-il alors à sa femme, qui porte une qipao (robe traditionnelle chinoise) noire et grise, châle noir sur les épaules, perles blanches aux oreilles et chignon.

"Non ça va, je ne goûterai pas", lui répond-elle dans un sourire.

Avant de passer à table, lui déguste encore de la Rosette de Lyon (un saucisson), "très bon", et goûte un Beaujolais avec son ministre des Affaires étrangères, Wang Yi. "Le marché du vin en Chine est très grand", dit le président au producteur qui commence tout juste à y exporter ses bouteilles.

Contrairement aux chocolats Valrhona, autre spécialité régionale proposée au numéro Un chinois, et présente en Chine depuis 14 ans.

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, le sénateur-maire de Lyon, Gérard Collomb, le préfet de la région Rhône, Jean-François Carenco, et l'ambassadrice de France en Chine, Sylvie-Agnès Bermann, notamment ont pris part au dîner.

Auparavant, Xi Jinping avait signé le livre d'or de l'Hôtel de Ville et trois entreprises innovantes de la région implantées en Chine lui avaient été présentées: l'équipementier international Efi Automotive, le fabricant de matériaux composites souples Serge Ferrari, et Gattefossé, qui produit des ingrédients pour l'industrie cosmétique et pharmaceutique.

Au fromage de Beaufort, l'épouse du président chinois a justement préféré une crème réparatrice à l'huile essentielle de lavande, un sérum et une crème de beauté, préparés spécialement pour elle à Lyon.

mbx-ppy/gg