NOUVELLES
25/03/2014 06:02 EDT | Actualisé 25/05/2014 05:12 EDT

C.-B.: un avocat demande une injonction pour offrir l'accès à de l'héroïne

VANCOUVER - Un avocat représentant plusieurs habitants de Vancouver dépendant à la drogue demande à un juge d'octroyer une injonction permettant à ceux-ci d'avoir accès à de l'héroïne d'ordonnance.

Selon Joseph Arvay, ses clients et d'autres personnes ont pris part à une étude clinique leur ayant fourni de l'héroïne pharmaceutique.

Ils ont reçu une permission spéciale de Santé Canada de continuer de recevoir cette drogue après avoir quitté l'étude, mais le gouvernement fédéral a ensuite modifié les règles pour empêcher la distribution de la substance.

Me Arvay demande au juge de forcer Santé Canada à respecter les anciennes règles et de permettre l'accès à cette drogue jusqu'à ce que le dossier se rende en cour.

Au dire de l'avocat, la «vive» réaction d'Ottawa représente une violation de la juridiction provinciale en matière de santé, en plus de contrevenir aux droits de ses clients garantis par la Charte.

Sans les prescriptions, affirme Me Arvay, les drogués seront de retour dans les rues du quartier mal famé du Downtown Eastside, à s'injecter des drogues illégales.