NOUVELLES
25/03/2014 10:54 EDT | Actualisé 25/05/2014 05:12 EDT

ATP/WTA - Miami: les cadors ne perdent pas de temps, un choc Sharapova-Williams

Rafael Nadal, Novak Djokovic, Roger Federer et Andy Murray ont été expéditifs en 8e de finale du Masters 1000 de Miami mardi alors que le tournoi féminin a accouché d'une alléchante demi-finale Sharapova-Williams.

Ceux qui annoncent la fin du "Big Four", ce quatuor qui écrase le circuit mondial depuis 2005, en sont encore pour leurs frais.

Ils ont tous les quatre donné l'impression que leurs adversaires, qui font pourtant partie des 20 meilleurs joueurs du monde, n'étaient au mieux que de simples sparring-partners.

Nadal n'a eu besoin que deux sets 6-2, 6-2 et 62 minutes pour se débarrasser de l'Italien Fabio Fognini, 14e mondial.

Sa mission Miami, l'un des trois Masters 1000 qui se refusent encore à lui, se déroule sans la moindre anicroche: il n'a laissé que neuf jeux à ses trois premiers adversaires.

Djokovic a un peu plus traîné sur le Stadium: le N.2 mondial a écarté de sa route l'Espagnol Tommy Robredo en deux sets (6-3, 7-5) et 82 minutes.

Mais tout se présente pour le mieux pour le triple champion à Miami (2007, 2011 et 2012) qui retrouvera en quart Murray.

L'Ecossais, vainqueur de Wimbledon 2013 et opéré au dos l'automne suivant, n'a pas trop eu à forcer son talent pour prendre le meilleur sur le Français Jo-Wilfried Tsonga (6-4, 6-1).

- Wawrinka éliminé -

La palme revient à Federer qui a exécuté un autre Français, Richard Gasquet, pourtant 9e mondial, en 49 minutes 6-2, 6-1.

"J'ai bien joué, j'ai tout fait pour le mettre constamment sous pression et remporter ce match rapidement", s'est félicité l'ancien N.1 mondial "de retour à son meilleur niveau", selon son adversaire du jour qui s'est incliné pour la 11e fois en 13 duels.

Le top 5 a tout de même perdu deux représentants, le Suisse Stanislas Wawrinka et l'Espagnol David Ferrer.

Wawrinka, N.3 mondial et vainqueur de l'Open d'Australie 2014, a subi seulement sa deuxième défaite de l'année face au revenant ukrainien Alexander Dolgopolov 6-4, 3-6, 6-1.

"C'est plus un mauvais match de ma part qu'un bon match de sa part", a estimé le Suisse qui s'attendait à "cette période difficile au niveau des résultats" après avoir remporté le premier titre majeur de sa carrière.

Ferrer, 4e mondial, s'est incliné contre le Japonais Kei Nishikori 7-6 (9/7), 2-6, 7-6 (11/9).

Les deux derniers billets pour les quarts sont revenus au Canadien Milos Raonic, vainqueur de l'Allemand Benjamin Becker 6-3, 6-3, et au Tchèque Tomas Berdych qui a écoeuré l'Américain John Isner 6-3, 7-5.

Dans le tableau féminin, les deux premiers quarts ont accouché de la demi-finale espérée entre Maria Sharapova et Serena Williams.

La Russe a battu la Tchèque Petra Kvitova (7-5, 6-1) et l'Américaine s'est défaite sans mal de l'Allemande Angélique Kerber (6-2, 6-2).

Les deux grandes rivales montent en puissance et leur duel, réédition de la finale 2013, s'annonce palpitant, même si Sharapova n'a plus battu la N.1 mondiale depuis... 2004.

jr/emb