Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

NBA - L'inquiétante inconstance de Miami, l'mpressionnante prestance de San Antonio

A moins d'un mois du début des play-offs, le double champion NBA en titre Miami va mal, comme l'a prouvé sa défaite à la Nouvelle-Orléans 105-95 samedi, tandis que San Antonio va au contraire très bien.

Le mois de mars ne réussit pas au Heat qui a concédé face aux Pélicans sa septième défaite lors de ses onze derniers matches.

Alors que son équipe est déjà assurée de disputer les play-offs, Erik Spoelstra avait décidé de ménager Dwyan Wade et Greg Oden.

En leur absence, LeBron James a fait un match plein avec 25 points, 8 rebonds et 9 passes, sans être au niveau de son grand rival pour le titre de MVP, Kevin Durant, auteur la veille de 51 points avec Oklahoma City à Toronto.

Pire, James s'est tordu la cheville droite, signe que le "three-peat", la passe de trois, pourrait être difficile à aller chercher.

"Nous sommes frustrés, mais il faut trouver la solution pour retrouver notre jeu", a lâché James, la mine sombre.

"C'est quelque chose de nouveau pour nous, nous sommes dans l'inconnu", a admis "Coach Spo".

"Il faut qu'on soit plus concentré en défense, les joueurs sont en colère chacun d'entre nous, le staff aussi, doit s'en remettre en cause", a-t-il prévenu.

Indiana a également du mal à enchaîner les bons résultats: vainqueurs la veille des Chicago Bulls(91-79), les Pacers ont chuté à Memphis (82-71) et concédé leur 19e défaite de l'exercice pour 51 victoires.

A l'image de son équipe qui n'avait pas encore inscrit aussi peu de points cette saison, Paul George a été discret avec 8 points (2 sur 10 au tir) et 6 rebonds.

Les Grizzlies s'accrochent eux à leur 8e place qualificative pour les play-offs après cette 7e victoire en neuf matches (40 v -28 d). Ils sont sous la menace de Phoenix, 9e (40 v-29 d).

Mais l'équipe qui survole la NBA en ce moment s'appelle San Antonio qui a enregistré sur le parquet des Golden State Warriors sa 13e victoire de suite (99-90).

Il faut remonter à 2008 pour trouver une telle série de victoires des Spurs.

Plus impressionnant encore, San Antonio (53 v-16 d) domine son sujet en faisant tourner son effectif en vue des play-offs.

Gregg Popovich avait laissé au repos Tim Duncan et Manu Ginobili. Le belle mécanique texane n'en a pas souffert avec 20 points de Tony Parker, 18 de Danny Green, 17 de Tiage Splitter et 16 de Kawhi Leonard.

Chicago a infligé une 24e défaite consécutive à Philadelphie (91-81) qui n'est plus qu'à deux revers du record en NBA de Cleveland (26 en 2010-11).

Les Bulls ont profité des 20 points (56 sur 10 au tir), 8 rebonds et 4 passes de Joakim Noah, et restent 4e (38 v -31 d), à une victoire de Toronto.

Dans la conférence Ouest, Houston poursuit sans bruit son bon parcours (4e, 47 v-22 d): les Rockets se sont imposés à Cleveland 118 à 111 avec 37 points de James Harden tandis que le pivot Dwight Howard a manqué son troisième match de suite à cause d'une cheville douloureuse.

En revanche, Portland est tombé de haut: les Trail Blazers, privés de LaMarcus Aldridge, ont été dominés par les Charlotte Bobcats 124 à 94 avec 28 points d'Al Jefferson.

jr/mpd

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.