NOUVELLES
20/03/2014 05:09 EDT | Actualisé 19/05/2014 05:12 EDT

Syrie : le transfert des armes chimiques va bon train

Un peu moins de la moitié des composants chimiques syriens ont été transférés hors du pays dans le cadre de l'accord conclu entre la Russie et les États-Unis, a annoncé, tard mercredi soir, la mission conjointe des Nations unies et de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

Après deux nouveaux chargements la semaine dernière, 45,6 % des agents chimiques déclarés par le régime de Bachar al Assad ont été enlevés du port de Lattaquié en vue d'être détruits à l'étranger, dont moins du tiers des composants de « priorité 1 », jugés les plus dangereux.

Aux termes de l'accord qui avait épargné à Damas des frappes internationales, l'arsenal syrien doit être totalement détruit d'ici au 30 juin.

Les autorités syriennes, invoquant des raisons de sécurité, ont demandé à repousser jusqu'au 27 avril la date limite pour son transfert à l'étranger, soit avec deux mois et demi de retard sur le calendrier prévu.