Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'Ukraine répondra "militairement" à toute tentative russe d'annexer l'Est (Premier ministre)

L'Ukraine répondra "militairement" à toute tentative russe d'"annexer" les régions de l'Est russophone du pays, a déclaré jeudi à Bruxelles le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk, selon le site internet du gouvernement.

"Je veux avertir officiellement la Russie: nous répondrons fermement y compris par des moyens militaires à toute tentative de s'emparer de l'Ukraine, de faire franchir la frontière aux troupes russes ou d'annexer les régions de l'Est ou les autres", a déclaré le chef du gouvernement.

Il a également souligné que le problème du rattachement de la péninsule ukrainienne de Crimée à la Russie dépassait largement le cadre des relations russo-ukrainiennes et a appelé les Occidentaux à "répondre de manière adéquate".

"La Russie a violé le droit international et a sapé le régime de non-prolifération nucléaire. La Russie a effectué un pillage armé d'un pays voisin indépendant. L'Occident doit donner une réponse adéquate", a-t-il insisté.

La Russie, comme les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, s'est portée garante de l'intégrité territoriale de l'Ukraine en 1994 quand cette ex-république soviétique a renoncé à son arsenal nucléaire.

"Tout le monde doit comprendre qu'il y a un prix à payer pour la stabilité dans le monde. Il y a deux moyens: soit les victimes, soit les euros et les dollars", a-t-il souligné, semblant faire référence aux sanctions économiques contre Moscou.

"Il vaut mieux sacrifier des euros et des dollars que de pleurer des milliers de morts dans une guerre sanglante", a-t-il ajouté.

"J'espère que nos partenaires européens comprennent cela. Après ce sera trop tard pour utiliser un autre type de sanctions", a-t-il conclu.

neo/gmo/gg

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.