Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La guerre a été « imposée » aux Afghans, dit Karzaï

La guerre en Afghanistan a été « imposée » aux Afghans, a déclaré le président du pays, samedi, en faisant référence à l'invasion menée il y a 12 ans par les Américains afin de chasser les talibans du pouvoir.

Dans son dernier discours devant le Parlement, Hamid Karzaï a aussi affirmé que les forces armées afghanes, qui sont maintenant responsables de la sécurité dans 93 % du pays, étaient prêtes à prendre la relève des troupes des États-Unis et de l'OTAN après leur retrait définitif à la fin de l'année.

M. Karzaï a été nommé à la tête de l'État afghan à la suite d'une entente internationale puis par un conseil de notables locaux après l'invasion. Son dernier mandat se terminera avec l'élection présidentielle du mois prochain.

Samedi, le président a réitéré son refus de signer un pacte de sécurité qui permettrait à Washington de laisser des soldats en Afghanistan, à moins que les États-Unis ne réussissent d'abord à ramener la paix dans le pays.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.