Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La candidate controversée de Pauline Marois présente ses excuses

La candidate du Parti Québécois dans la circonscription de Gouin, Louise Mailloux, a présenté ses excuses samedi à la suite de ses propos qui assimilaient la circoncision et le baptême à « un viol ».

« Au cours des derniers jours, beaucoup de choses ont été dites autour de paroles que j’ai prononcées dans le cadre du débat sur les accommodements raisonnables. Concernant mes déclarations sur certaines pratiques religieuses, je tiens à dire que je n’ai jamais voulu offenser ou blesser qui que ce soit. Si tel a été le cas, je m’en excuse très sincèrement », a fait savoir la candidate péquiste dans un communiqué.

« Je suis une militante de la laïcité et, si j’ai décidé de faire le saut en politique, c'est surtout pour défendre le projet de charte des valeurs, qui vise à assurer l’égalité entre les femmes et les hommes ainsi que la neutralité religieuse de l’État, et à baliser les accommodements religieux, et ce, dans le respect de toutes les religions », a-t-elle conclu.

Louise Mailloux est aussi professeure de philosophie au Cégep du Vieux-Montréal et auteure d'ouvrages sur la laïcité.

Pauline Marois n'avait pas souhaité condamner vendredi les positions controversées de sa candidate.

À LIRE AUSSI SUR LE HUFFPOST QUÉBEC

INOLTRE SU HUFFPOST

Les controverses du Sénat

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.