Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'équipe canadienne féminine de ski alpin perd son entraîneur-chef

LENZERHEIDE, Suisse - Entraîneur de longue date avec l'équipe canadienne féminine de ski alpin, Hugues Ansermoz quittera son poste à l'échéance de son présent contrat, c'est-à-dire à la fin de la présente saison.

Le Suisse de 50 ans a ainsi confirmé, au moyen d'un communiqué diffusé vendredi par Canada Alpin, une nouvelle ébruitée par RTS Sport plus tôt cette semaine.

Ansermoz, qui a effectué un premier séjour avec l'équipe canadienne de 1997 à 2006 avant d'y revenir en 2010, a dit prévoir passer plus de temps avec son épouse et ses trois filles. Il a dit avoir pris sa décision après avoir discuté avec le directeur alpin de l'équipe canadienne Martin Rufener. Il a assuré qu'il quittait «en bons termes».

Dans le communiqué, Ansermoz a fait allusion aux «changements» que vit présentement le ski canadien alpin. Il s'agit là d'une allusion aux difficultés financières de Canada Alpin, qui a perdu des commanditaires de marque ces dernières années, une fois la poussière retombée après les Jeux olympiques de Vancouver.

Ansermoz a par ailleurs travaillé dans le passé comme entraîneur avec l'équipe suisse, guidant notamment les progrès de Lara Gut, qui a remporté le Globe de cristal du super-G cette saison. Avec l'équipe canadienne, il a notamment veillé au développement de la Québécoise Marie-Michèle Gagnon, qui a signé sa première victoire en Coupe du monde cet hiver.

Anzermoz restera à la barre de l'équipe canadienne en vue des deux courses du week-end aux finales de la Coupe du monde, alors que seront disputés un slalom géant et un slalom.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.