NOUVELLES
11/03/2014 04:50 EDT | Actualisé 10/05/2014 05:12 EDT

Yémen: quatre membres présumés d'Al-Qaïda tués par les tirs d'un drone

Quatre membres présumés d'Al-Qaïda, dont deux chefs locaux du réseau, ont été tués dans un raid nocturne mené par un drone, vraisemblablement américain, dans le nord-est du Yémen, ont indiqué mardi des sources tribales.

L'attaque a eu lieu lundi soir dans la région de Wadi Obeida, à l'est de Sanaa, où le drone a tiré deux missiles en direction de deux véhicules tuant ses quatre occupants, "tous des membres d'Al-Qaïda", a déclaré l'une de ces sources.

"Obed Moubarak al-Chabwani et Jaafar al-Chabwani, deux chefs locaux d'Al-Qaïda, figurent parmi les quatre personnes tuées", a précisé à l'AFP la même source.

Les Etats-Unis sont le seul pays à disposer de drones dans la région. Ces appareils ont été utilisés de façon particulièrement intense l'année dernière pour soutenir la lutte des autorités yéménites contre Al-Qaïda, tuant des dizaines de personnes soupçonnées d'appartenir au réseau extrémiste.

Le 5 mars, un raid de drone a tué quatre insurgés d'Al-Qaïda, dont un vétéran d'Irak, dans la province d'Al-Jouf (nord).

Le 12 décembre, une attaque de drone a tué des civils dans le centre du Yémen, et suscité de nombreuses condamnations dans le pays mais aussi d'organisations internationales de défense des droits de l'Homme.

Human Rights Watch (HRW) avait ainsi exprimé en février sa "vive préoccupation" et appelé le gouvernement américain à enquêter sur la frappe.

Des experts en droits de l'Homme de l'ONU avaient eux aussi fait part "de leur grave préoccupation" au sujet de ces "raids meurtriers de drones, qui auraient été menés par les forces américaines" au Yémen.

Selon l'ONU, l'attaque qui avait visé deux cortèges nuptiaux avait fait 16 morts et au moins 10 blessés civils.

Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), considéré par les Etats-Unis comme l'émanation la plus dangereuse du réseau, est particulièrement actif au Yémen.

mou/tm/sw