NOUVELLES
11/03/2014 04:27 EDT | Actualisé 11/05/2014 05:12 EDT

Wall Street clôture dans le rouge, se heurtant à des seuils de résistance

La Bourse de New York a clôturé en baisse mardi, les investisseurs restant sur la réserve faute d'éléments les incitant à faire grimper les indices à de nouveaux sommets: le Dow Jones a lâché 0,41% et le Nasdaq 0,63%.

Selon des résultats définitifs, le Dow Jones Industrial Average a perdu 67,43 points à 16.351,25 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 27,26 points à 4.307,19 points.

Le S&P 500 a cédé 0,51% (- 9,54 points) à 1.867,63 points.

Les indices ont oscillé autour de l'équilibre pendant toute la première partie de séance avant de s'enfoncer dans le rouge.

"A l'approche de ses récents records, le marché se heurte à des seuils de résistance psychologique", a observé Peter Cardillo de Rockwell Global Capital. Le S&P 500, l'indice le plus regardé par les investisseurs, a grimpé vendredi à un niveau jamais vu auparavant et le Dow Jones Industrial Average, après un début d'année difficile, s'est nettement repris en février et se rapproche peu à peu de son record historique datant du 31 décembre.

Mais en l'absence d'indicateurs ou de résultats d'entreprises importants, "le marché ne dispose pas d'élément suffisant pour faire sauter ces niveaux de résistance", a estimé Peter Cardillo.

Les seules données importantes de la semaine, sur les ventes au détail et la confiance des consommateurs, seront publiées jeudi et vendredi.

En attendant "les investisseurs n'ont pas les moyens de savoir si l'économie va mieux ou moins bien à l'issue de cet hiver pénible", a remarqué Bill Lynch de Hinsdale Associates.

"Le prochain événement de taille sera la réunion du Comité de politique monétaire de la banque centrale américaine (FOMC) les 18 et 19 mars. Le marché attend de savoir ce que va dire (la présidente de l'institution) Janet Yellen et d'ici là, se met sur la réserve", a-t-il ajouté.

Les investisseurs ont quand même gardé un oeil sur l'évolution de la situation en Ukraine où les autorités séparatistes de Crimée ont fait un pas de plus vers le rattachement à la Russie en adoptant une déclaration d'indépendance.

Les chefs de la diplomatie russe et américaine, Sergueï Lavrov et John Kerry, ont discuté de leurs propositions concurrentes pour sortir de la crise, au moment où les Européens, Britanniques et Français en tête, évoquaient de nouvelles sanctions.

Le marché obligataire a terminé en légère hausse. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans a reculé à 2,766% contre 2,784% lundi soir et celui à 30 ans à 3,709% contre 3,728% lundi soir.

jum/ppa/rap