Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un cycliste roué de coups voit ses agresseurs condamnés

Le cas, médiatisé, d'un cycliste sauvagement agressé en décembre 2012 à Montréal a trouvé son dénouement avec la condamnation de l'agresseur, qui a plaidé coupable à des accusations de voies de fait avec lésions.

Vendredi dernier au palais de justice de Montréal, le juge a condamné Luc Jr Domingue à 6 mois de sursis avec assignation à résidence ou 60 jours de prison ferme, et à 140 heures de travaux communautaires.

Ce fait divers avait d'autant plus attiré l'attention qu'il avait été rapporté par le journaliste de Radio-Canada, Alain Gravel, dans le blogue que signait ce dernier le 17 décembre 2012. La victime de l'incident, Florent Daudens, également journaliste à Radio-Canada, avait été roué de coups alors qu'il roulait en vélo rue Saint-Hubert.

Après avoir invectivé le cycliste, l'agresseur était descendu de voiture sans crier gare pour asséner à M. Daudens quatre coups de poing au visage. La victime, qui n'a dit mot de tout l'incident, s'est retrouvée avec deux dents cassées et des contusions. L'agresseur, lui, a fui les lieux.

L'auteur de l'agression était passager d'une voiture conduite par une jeune femme. Considérée comme complice, Karine Dutilly a été condamnée à 30 jours d'emprisonnement à purger les fins de semaine et à deux ans de probation avec suivi par un agent. Karine Dutilly ne s'est pas présentée en cour pour son procès.

Les altercations opposant cyclistes et automobilistes sont légion. « Mais rarement donnent-elles lieu à une telle violence gratuite », estime Florent Daudens qui se dit soulagé de la condamnation des deux individus. « J'ai l'impression de boucler un cycle », dit-il sans jeu de mots.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.