NOUVELLES
11/03/2014 11:31 EDT | Actualisé 11/05/2014 05:12 EDT

Trop d'autobus près du Cégep Garneau, se plaignent des citoyens

Des citoyens qui résident près du Cégep Garneau dans l'arrondissement de Sainte-Foy se sont regroupés en comité pour dénoncer le flot ininterrompu d'autobus sur le boulevard de l'Entente. Une circulation incessante, qui engendre du bruit, de la pollution et qui, disent-ils, compromet la sécurité des gens qui fréquentent le quartier.

« Il y a une dégradation du niveau de la qualité de vie du quartier et ce qui est déplorable c'est la dangerosité de cette approche, explique Pierre Séguin, membre du comité de citoyens du quartier. Il y a la garderie La Frimousse qui est juste là. Le nombre varie entre 10 et 20 autobus qui attendent en ligne devant le parc Saint-Sacrement », déplore-t-il.

« Quand on est situé de ce côté-ci de la rue, l'odeur devient insupportable et le bruit est intolérable », affirme pour sa part, le citoyen Pierre Lessard.

Le problème est particulièrement criant à l'heure de pointe en après-midi. Depuis le mois d'août, de nouveaux parcours express 300 effectuent un trajet entre le Cégep Garneau et l'Université Laval pour ensuite gagner la couronne nord, par la nouvelle voie réservée sur Robert-Bourassa.

Les citoyens estiment qu'il n'est pas nécessaire de mettre un nombre aussi important d'autobus en service dans le secteur et que plusieurs véhicules sont souvent vides, ou presque.

« Les décomptes qu'on a faits nous donnent une moyenne inférieure à cinq passagers par autobus ce qui est complètement idiot, il n'y a pas d'autres mots pour qualifier le système. C'est une catastrophe, » dit Pierre Lessard.

Le comité suggère au Réseau de transport de la Capitale (RTC) de remplacer les autobus par des navettes, qui transporteraient les usagers vers l'Université Laval, où ils pourraient avoir accès aux parcours réguliers du RTC. Ils rencontreront les responsables du réseau de transport mercredi soir, pour exposer leurs idées.

Les usagers, en revanche, sont plusieurs à souhaiter que le service, qu'ils réclament depuis des années, demeure tel qu'il est présentement. Ces derniers notent que le circuit a récemment été instauré et que les utilisateurs risquent d'être de plus en plus nombreux avec le temps.

De son côté, le RTC affirme que des modifications ont déjà été apportées en décembre pour accommoder les résidents. Les autobus ne passent plus par la rue Vimy. Les représentants du réseau de transport refusent cependant de commenter davantage avant la réunion de mercredi soir avec les citoyens.