NOUVELLES
11/03/2014 09:02 EDT | Actualisé 26/08/2014 02:42 EDT

Trois-Rivières: comparution de deux adolescents pour triple meurtre

Agence QMI

TROIS-RIVIÈRES, Qc - Un mois après le triple meurtre survenu à Trois-Rivières, le dossier est revenu en cour, mardi, pour une possible enquête sur remise en liberté des deux jeunes accusés.

Aucune demande en ce sens n'a toutefois été faite. Les deux adolescents devront donc demeurer derrière les barreaux pendant le durée des procédures.

Ils reviendront en cour le 29 avril, alors qu'ils devront décider de quelle façon ils souhaitent être jugés.

Selon le procureur de la Couronne, Hippolyte Brin, les accusés peuvent subir un procès avec enquête préliminaire devant un juge du Tribunal de la jeunesse, un procès devant juge seul et/ou devant juge et jury.

Les deux adolescents font face à six chefs d'accusation, soit trois de meurtre prémédité et trois de complot pour meurtre. Ces derniers chefs ont été portés car les suspects auraient élaboré un complot en vue d'assassiner la mère de deux des victimes et parce qu'ils auraient aussi planifié de tuer des policiers.

La Couronne avait déjà indiqué son intention de demander qu'une peine pour adulte soit imposée aux accusés en cas de culpabilité. Ils s'exposeraient alors à une peine minimale de 10 ans d'emprisonnement sans possibilité de libération conditionnelle.

Les cadavres de deux soeurs âgées de 22 et 17 ans ainsi que de l'ami de coeur de la plus jeune, lui aussi âgé de 17 ans, avaient été trouvés dans la résidence familiale.

Le Service de police de la ville de Trois-Rivières a déjà dit, peu après le drame, que le scénario du geste posé par dépit amoureux était sa principale hypothèse d'enquête. L'un des suspects aurait été amoureux de l'adolescente de 17 ans et n'aurait pas accepté que celle-ci, qui était déjà en couple avec l'autre adolescent, le rejette.