NOUVELLES
11/03/2014 04:31 EDT | Actualisé 11/05/2014 05:12 EDT

Réforme santé: 4,2 millions d'Américains inscrits fin février

Plus de 4,2 millions d'Américains s'étaient inscrits fin février pour bénéficier d'une couverture santé aux termes de la réforme promulguée par Barack Obama, a annoncé mardi son gouvernement, à moins d'un mois d'une date butoir cruciale.

Quelque 940.000 personnes supplémentaires se sont inscrites le mois dernier, selon des chiffres diffusés par le ministère de la Santé (HHS) s'ajoutant aux 3,3 millions pointés fin janvier.

Le HHS s'est félicité en outre d'une hausse de la proportion des jeunes (18-34 ans) s'étant inscrits via ce système depuis octobre, de 24% à 27%, mais ce chiffre est resté le même depuis le mois dernier.

Dans un système de santé dominé par les assurances privées, la réforme promulguée par M. Obama en 2010 et confirmée deux ans plus tard par la Cour suprême instaure des marchés au niveau des Etats pour abaisser les coûts des polices d'assurance via une mutualisation des risques.

Parmi ces assurés, le nombre de jeunes adultes est regardé à la loupe par les assureurs, car cette population en meilleure santé, et donc moins coûteuse, doit être surreprésentée parmi les assurés pour équilibrer le système et éviter une hausse des tarifs après 2014.

Pour bénéficier d'une assurance en 2014, les gens ont jusqu'au 31 mars pour s'inscrire et l'administration s'attend à ce que les jeunes adultes ne le fassent qu'au dernier moment.

La réforme vise à convaincre les personnes sans couverture maladie, actuellement une cinquantaine de millions aux Etats-Unis, de s'assurer. "Nous nous attendons à ce qu'encore plus de personnes s'inscrivent à l'approche de la date butoir du 31 mars", a affirmé mardi la ministre de la Santé Kathleen Sebelius lors d'une conférence de presse téléphonique.

L'objectif officieux de l'administration était sept millions d'inscrits d'ici à la fin du mois, mais cet objectif semble aujourd'hui difficile à atteindre vu le lancement raté du volet de la réforme surnommée "Obamacare", à cause d'un site internet défectueux.

Le président Obama a entrepris de convaincre les jeunes de s'inscrire, en passant au besoin par des canaux inhabituels. Il a ainsi accordé un entretien au comédien Zach Galifianakis diffusé mardi matin par le site internet humoristique "FunnyOrDie.com", vidéo qui avait été vue dans l'après-midi par 5,6 millions de personnes.

tq/gde