NOUVELLES
11/03/2014 08:39 EDT | Actualisé 11/05/2014 05:12 EDT

Nigeria : des milliers de déplacés en raison des violences (ONU)

Les Nations unies ont lancé un cri d'alarme mardi sur les violences brutales survenues dans le nord-est du Nigeria, qui ont obligé des milliers de personnes à fuir ces dernières semaines, certaines témoignant d'atrocités et de corps gisant abandonnés.

Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a indiqué que les violences avaient conduit 2.000 personnes à fuir vers la région de Diffa (Niger), au cours des dernières quatre semaines.

Selon un porte-parole du HCR, des réfugiés arrivés au Niger, au Cameroun et au Tchad ont parlé "d'atrocités". Une femme a également cité des "corps gisant dans des maisons et flottant dans l'eau".

Selon le porte-parole, cette femme a ajouté que les gens avaient peur d'enterrer leurs proches ou de chercher des membres de leur famille disparus, alors que d'autres ont fait état d'hommes armés qui ont enlevé des femmes et des enfants. Il n'est pas possible d'identifier les assaillants, a-t-il ajouté.

Cependant, les actes de violences commis par des militants du mouvement Boko Haram depuis 2009, se sont avérés particulièrement féroces ces dernières semaines, avec quelque 500 morts au cours d'attaques présumées islamistes depuis le début de l'année.

"Le HCR réitère à toutes les parties impliquées dans le conflit au nord-est du Nigeria l'importance vitale d'épargner les populations civiles", a indiqué le porte-parole.

Il a souligné que les soulèvements dans les trois Etats du nord du Nigeria, Yobe, Adamawa et Borno avaient déjà provoqué le déplacement de 470.000 personnes dans le pays.

"Clairement, la crise s'accélère", a déclaré le porte-parole, ajoutant que les travailleurs humanitaires avaient beaucoup de mal à entrer en contact avec les personnes déplacées.

Outre les personnes déplacées dans le pays, quelque 57.000 Nigérians ont fui dans les pays frontaliers, soit le Cameroun, le Tchad et le Niger, qui a accueilli à lui seul 40.000 réfugiés nigérians.

nl/mnb/aub