NOUVELLES
11/03/2014 02:48 EDT | Actualisé 11/05/2014 05:12 EDT

L'UPAC réalise une perquisition à l'hôtel de ville de Saint-Augustin-de-Desmaures

SAINT-AUGUSTIN-DE-DESMAURES, Qc - L'Unité permanente anticorruption (UPAC) a réalisé une perquisition à l'hôtel de ville de Saint-Augustin-de-Desmaures, en banlieue ouest de Québec, mardi, et rencontré certaines personnes reliées à l'administration municipale.

Des documents ont été saisis par les policiers de l'UPAC.

Selon le quotidien Le Soleil, ces perquisitions sont reliées au congédiement de la greffière de la ville, Me Caroline Nadeau, survenu en janvier dernier.

Me Nadeau a déjà indiqué avoir été congédiée en guise de représailles (pour des raisons inconnues) mais le maire de la municipalité, Marcel Corriveau, invoquait plutôt un manque de collaboration de son ex-employée.

Le service juridique de Saint-Augustin-de-Desmaures se trouve dans une situation incongrue, le congédiement de Me Nadeau ayant été suivi par les départs successifs des quatre autres employées du service.

L'UPAC avait par ailleurs été saisie l'été dernier d'une plainte d'un ex-employé relativement à l'octroi, par la municipalité, d'un contrat sans appel d'offres à une firme d'ingénieurs qui a déjà contribué à la campagne du maire Corriveau et dont les travaux s'étaient traduits par de très importants dépassements de coûts.