NOUVELLES
11/03/2014 01:39 EDT | Actualisé 10/05/2014 05:12 EDT

L'Espagne toujours tramautisée, 10 après les attentats du 11 mars

L'Espagne commémore dans la douleur, mardi, le 10e anniversaire de l'attentat du 11 mars 2004, lorsque 191 personnes avaient perdu la vie après l'explosion de bombes dans un train bondé.

Peu avant 8 heures, en plein heure de pointe en banlieue de Madrid, trois bombes explosaient dans des trains qui étaient en route pour la gare achalandée d'Atocha. 191 passagers étaient tués et près de 2000 autres blessés.

Le lendemain, 11 millions d'Espagnols, soit le quart de la population, marchaient dans les rues du pays pour dénoncer cet acte terrorisme.

À l'époque, le gouvernement avait été prompt à blâmer l'ETA, mouvement séparatiste basque, avant que l'attentat ne soit revendiqué par un groupe islamiste lié à Al-Qaïda.

Cette accusation avait d'ailleurs coûté le pouvoir au gouvernement conservateur de Jose Maria Aznar, quelques jours plus tard lors d'élections législatives. Le socialiste Jose Luis Zapatero avait été porté au pouvoir, une élection qui semblait improbable quelques semaines plus tôt.

Le gouvernement avait aussitôt retiré ses troupes d'Irak, alors que l'Espagne y était jusqu'alors très impliqué, aux côtés des États-Unis.

L'enquête pour faire la lumière sur l'attentat avait été parsemée d'embûches. Trois semaines après la tragédie, sept personnes soupçonnées d'être impliquées s'étaient suicidées collectivement en faisant exploser un appartement de la région madrilène.

En 2007, 21 personnes seront finalement condamnées pour l'attentat et la mort de 191 personnes.

Dix ans plus tard, plusieurs victimes se disent toujours traumatisées par l'attentat.

« J'allais mieux, mais ça m'a remué », a témoigné Jesus Olmo Guerrero, qui avait été plongé dans le coma pendant un mois après l'attentat.

« Je ne peux plus passer à pied entre deux voitures garées. J'ai peur qu'il y ait une bombe à l'intérieur », a confié Adeniria Moreira, une aide soignante brésilienne de 48 ans, qui, alors enceinte de trois mois, a perdu son bébé des suites du choc.