Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les services ukrainiens affirment avoir arrêté un "saboteur" russe

Les services spéciaux ukrainiens ont affirmé mardi avoir arrêté à Donetsk (Est russophone) un "saboteur" russe qui y formait des groupes armés et préparait des attentats à l'explosif.

"C'est un saboteur bien entraîné. Muni d'explosifs, il formait des groupes de sabotage pour commettre des attentats pendant des rassemblements de masse", a indiqué le chef des services spéciaux (SBU) Valentin Nalivaïtchenko au cours d'une conférence de presse.

Des militants pro-russes ont attaqué la semaine dernière à plusieurs reprises les administrations régionales à Donetsk et Lougansk, dans le bassin houiller du Donbass en y hissant des drapeaux russes et réclamant l'organisation de référendums séparatistes.

Les autorités ukrainiennes ont affirmé que des citoyens russes venus des régions frontalières avaient participé à ces rassemblements.

M. Nalivaïtchenko a affirmé que l'homme arrêté; qui est agé de 37 ans, était "associé avec un des services spéciaux russes".

Selon le SBU, le Russe, arrivé à Donetsk de Moscou et ayant l'expérience des "points chauds", a créé "plusieurs groupes extrémistes".

"Il leur fournissait des armes et des explosifs", a précisé la porte-parole du SBU Marina Ostapenko.

Le SBU a rendu public au cours de la conférence de presse ce qu'il a présenté comme l'enregistrement d'une conversation téléphonique entre le Russe arrêté et son supérieur à Moscou, au cours de laquelle ils discutaient de l'équipement de groupes à Donetsk et Lougansk et de la nécessité de faire appel aux "gars de Belgorod", région russe frontalière.

os-neo/via/edy/jeb

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.