NOUVELLES
11/03/2014 09:45 EDT | Actualisé 11/05/2014 05:12 EDT

Le pétrole recule légèrement dans l'attente des stocks de brut américains

Les prix du pétrole ont ouvert en léger recul mardi, dans un marché attentiste se préparant à la publication des chiffres hebdomadaires des stocks de brut aux Etats-Unis, en pleine saison de maintenance des raffineries américaines.

Vers 13H20 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril cédait 31 cents à 100,81 dollars, sur le New York Mercantile Exchange(Nymex).

"Il ne se passe pas grand chose" sur le front économique "et le marché en profite pour marquer une petite pause à la veille des chiffres sur les réserves de brut aux Etats-Unis", a relevé Matt Smith, analyste en matières premières chez Schneider Electric.

Au coeur de la saison de maintenance des raffineries américaines, les opérateurs tablaient sur une hausse des stocks de brut, mais sur une nette baisse en produits pétroliers, dont les réserves d'essence, selon M. Smith.

Les opérateurs continuaient par ailleurs à surveiller la situation géopolitique, en Libye notamment, après un nouveau rebondissement dans l'affaire du pétrolier nord-coréen transportant une cargaison achetée à des rebelles autonomistes.

Arraisonné lundi soir par les autorités libyennes, selon leurs déclarations, le navire a échappé mardi à son escorte, illustrant l'impuissance du gouvernement central de Tripoli face à la situation chaotique dans le pays.

Le pétrolier est le premier bateau a avoir reçu une cargaison des rebelles depuis que ces derniers bloquent des terminaux pétroliers pour réclamer l'autonomie de la région orientale de la Libye.

Depuis juillet 2013, ces blocages ont provoqué une chute de la production à 250.000 barils par jour, contre près de 1,5 million b/j auparavant.

La situation en Ukraine, par où transitent quelque 70% des exportations russes de gaz et de pétrole vers l'Europe, était aussi toujours surveillée.

Les autorités séparatistes de la péninsule russophone du sud du pays, la Crimée, ont fait un pas de plus vers le rattachement à la Russie en adoptant mardi une déclaration d'indépendance, alors que le dialogue de sourds entre Russes et Américains réduisait les chances d'une sortie de crise.

ppa/lo/are