NOUVELLES
11/03/2014 11:15 EDT | Actualisé 11/05/2014 05:12 EDT

Le Congrès américain enquête sur des rappels de voitures de General Motors

Une commission de la Chambre des représentants américaine a ouvert une enquête sur le rappel par le constructeur américain General Motors (GM) d'1,6 million de véhicules, afin de corriger un système d'allumage défectueux, qui serait lié à 13 morts.

"Est-ce que le constructeur ou les autorités de contrôle ont raté quelque chose qui aurait permis de repérer ces problèmes plus tôt?", a demandé lundi Fred Upton, le président républicain de la commission de l'Energie et du Commerce, en annonçant l'enquête parlementaire.

L'enquête portera aussi sur l'agence américaine de la sécurité routière (NHTSA) et son traitement des plaintes de consommateurs concernant les problèmes d'allumage.

Des conducteurs ont rapporté que le moteur de leurs véhicules s'était arrêté brusquement en pleine voie, en raison de ce défaut de la clé de contact.

Une audition sera convoquée "dans les prochaines semaines", a indiqué Fred Upton.

Les autorités américaines ont confirmé le 27 février avoir ouvert une enquête sur les derniers rappels de véhicules en Amérique du Nord de GM.

La NHTSA s'interroge sur le temps de réaction du groupe de Mary Barra pour procéder à ces rappels, alors que 31 accidents ayant entraîné 13 morts lui avaient été signalés.

Le premier constructeur américain General Motors a annoncé fin février qu'il rappelait près de 850.000 véhicules en plus aux Etats-Unis, pour un défaut au niveau de la clef de contact. Cette décision porte à 1,62 million le nombre de véhicules rappelés pour ce problème en Amérique du Nord depuis le début de l'année.

Les compactes de marque Chevrolet Cobalt, Pontiac G5 et Pursuit et Saturn Ion et Sky, fabriquées entre 2003 et 2007, sont concernées.

ico/are