NOUVELLES
11/03/2014 11:40 EDT | Actualisé 11/05/2014 05:12 EDT

Le Bureau de la concurrence cible des entreprises du secteur de la construction

MONTRÉAL - Le Bureau de la concurrence du Canada (BCC) a cogné à la porte de plus d'une quinzaine d'entreprises montréalaises du secteur de la construction, mardi matin, dans le cadre d'une enquête sur un processus de collusion.

Selon la porte-parole de l'organisme Gabrielle Tassé, le Bureau s'intéresse actuellement à des «ententes anticoncurrentielles» qui concernent des contrats pour la construction de places et de parcs publics, la construction et la réfection de trottoirs, ainsi que la réfection de rues — ce qui touche les conduites d'égout et d'aqueduc, ainsi que l'asphaltage.

Les perquisitions de mardi se déroulent à Montréal «et ses arrondissements», et auraient débuté vers 8h30. Impossible, cependant, de confirmer le noms des entreprises visées.

Mais les activités de plusieurs compagnies ciblées auraient déjà été évoquées lors des audiences de la commission Charbonneau.

Pour Mme Tassé, toutefois, les démarches du BCC sont «totalement indépendantes» des travaux de la commission. Les enquêteurs du Bureau ont agi «sur la foi d'allégations de fixation de prix et de trucages des offres».

On ne parle pas non plus d'arrestations. «[Mardi], on procède à la cueillette d'éléments de preuve. Rien ne démontre, à cette étape, que des actes répréhensibles ont été commis.»

De même, aucune accusation n'a été portée. Le Directeur des poursuites criminelles et pénales sera avisé en temps et lieu si nécessaire, précise Mme Tassé.