Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La Nouvelle-Zélande changera-t-elle son drapeau?

Les Néo-zélandais se prononceront d'ici trois ans sur leur drapeau national. Le premier ministre, John Key, a annoncé mardi son intention de tenir un référendum sur la question pour que le drapeau reflète davantage l'indépendance du pays que son passé colonial.

La résolution a été appuyée par l'opposition qui s'est engagée à tenir ce scrutin même si Key n'est plus en poste.

Le drapeau néo-zélandais affiche actuellement la constellation de la Croix du Sud, mais aussi, dans son coin supérieur gauche, l'Union Jack, drapeau du Royaume-Uni qui a colonisé l'île.

Plusieurs citoyens sont en faveur du retrait de ce symbole britannique. Certains trouvent qu'il le rend trop similaire au drapeau australien, d'autres trouvent qu'il ne reflète pas adéquatement l'indépendance du pays. Mais les militaires et les vétérans s'opposent à ce que l'on dépouille le drapeau de cet emblème.

Le premier ministre Key a avoué préférer le symbole d'une fougère argenté sur fond noir que plusieurs équipes sportives nationales utilisent déjà. Il a ensuite évoqué l'exemple du Canada qui, en 1965, a choisi un signe distinctif pour son drapeau : la feuille d'érable.

« Notre drapeau demeure dominé par l'Union Jack alors que nous ne sommes plus sous l'emprise du Royaume-Uni », a indiqué le premier ministre dans un discours.

Key a ajouté que ce changement ne marquerait pas la fin du lien qui unit la nation du Pacifique Sud à la monarchie britannique et ne compromettrait pas sa participation au Commonwealth.

La Nouvelle-Zélande a accédé à son indépendance en 1907 quand la couronne britannique lui a conféré le statut de dominion.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.