NOUVELLES
11/03/2014 09:15 EDT | Actualisé 11/05/2014 05:12 EDT

Israël: seuil d'éligibilité relevé pour des sièges au Parlement

Les députés israéliens ont relevé mardi le seuil d'éligibilité pour être représenté au Parlement, ce qui va limiter l'influence des petits partis, a-t-on appris de source parlementaire.

Aux termes d'une nouvelle loi adoptée par 67 voix contre 0 sur les 120 que compte la Knesset, les listes se présentant aux élections législatives devront désormais obtenir 3,25% des suffrages exprimés, contre 2% précédemment, pour envoyer des députés à la Knesset.

Tous les députés de l'opposition ont boycotté les débats pour protester contre ce texte présenté par la coalition gouvernementale du Premier ministre de droite Benjamin Netanyahu et qui devrait exclure les petites formations de la vie parlementaire.

Israël applique un système de proportionnelle qui a souvent favorisé les petits partis dont l'appui devenait indispensable pour constituer une majorité.

En effet, il suffisait auparavant de recueillir 2% des suffrages pour avoir deux députés. Avec la nouvelle loi, il faudra dépasser le seuil de 3,25% pour être représenté par quatre députés.

Ainsi seraient aujourd'hui éliminés du Parlement le parti de centre-droit Kadima, qui n'a que deux représentants, et le parti nationaliste arabe Balad (trois députés).

Pour le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, "cette loi va permettre au gouvernement de disposer d'un ordre du jour clair et évitera qu'il passe son temps à s'efforcer de maintenir en place la majorité à la Knesset".

Par ailleurs, la nouvelle loi limite à 18 le nombre de ministres contre 22 dans le gouvernement actuel et à quatre celui des vice-ministres contre 7 actuellement.

jlr/agr/tp