NOUVELLES
11/03/2014 03:49 EDT | Actualisé 10/05/2014 05:12 EDT

Hamlet en Corée du Nord? Une mauvaise idée selon les ONG

Hamlet en Corée du Nord ? Des organisations de défense des droits de l'Homme s'interrogeaient mardi sur l'initiative de la compagnie londonienne Globe Theatre de présenter la tragédie de Shakespeare dans ce pays mis au ban des nations.

Installée sur les rives de la Tamise, la célèbre troupe du Globe doit donner la pièce en septembre 2015 dans le cadre d'une tournée mondiale marquant le 450ème anniversaire de la naissance du tragédien anglais.

"Nul ne devrait être privé de la chance de voir jouer cette pièce", s'est justifié le théâtre dans un communiqué.

Phil Robertson, directeur adjoint de l'ONG Human Rights Watch pour l'Asie, est d'un tout autre avis même s'il s'est abstenu de demander l'annulation de la représentation.

Celle-ci s'adressera à "un public extrêmement limité, une élite", a-t-il déclaré mardi à l'AFP. "Elle devra se tenir à Pyongyang (la capitale, NDLR), une ville dont les habitants sont sélectionnés pour avoir fait preuve de leur loyauté" envers le régime, a-t-il souligné.

Amnesty International a de son côté encouragé la compagnie à se renseigner sur les conditions de vie en Corée du Nord avant de s'y rendre.

"Aucune pièce ne serait aussi tragique que la vie misérable des 100.000 personnes endurant chaque jour tortures, viols, faim et exécutions dans les camps du pays", a estimé l'organisation.

De toute façon, "dès que les dirigeants nord-coréens auront compris l'intrigue de Hamlet, on peut penser qu'ils demanderont à voir une autre oeuvre du répertoire", a ironisé Phil Robertson.

La pièce traite en effet des jeux de pouvoir à la cour du Danemark et de l'assassinat par Hamlet de son oncle, un noeud dramatique qui fait écho à l'exécution en décembre dernier de Jang Song-Thaek, le propre oncle de l'homme fort du régime Kim Jong-Un, victime d'une purge au sommet.

bur-gh/mtp/gab/ros