NOUVELLES
11/03/2014 07:32 EDT | Actualisé 11/05/2014 05:12 EDT

Du saumon génétiquement modifié dans votre assiette?

Une entreprise américaine qui souhaite produire des oeufs de saumon génétiquement modifiés s'est adressée au gouvernement canadien pour obtenir l'autorisation de vendre ses poissons pour consommation humaine.

L'entreprise AquaBounty Technologies, dont le siège social est situé à Boston, refuse de commenter davantage, mais des responsables de Santé Canada confirment par courriel que le ministère étudie l'innocuité pour l'humain de ces saumons génétiquement modifiés.

Le ministère n'a pas voulu donner une estimation de la durée de cette évaluation, mais a ajouté que toute décision s'appuiera sur « des tests scientifiques rigoureux pour s'assurer de la santé et de la sécurité des consommateurs canadiens ».

Lucy Sharrat, du Réseau canadien d'action sur les biotechnologies, a indiqué mardi que, jusqu'à ce que l'entreprise américaine discute de sa demande dans une déclaration transmise la semaine dernière, Santé Canada refusait de confirmer qu'AquaBounty cherchait à obtenir le feu vert pour vendre son poisson aux Canadiens.

« Nous voyons que la réglementation des produits génétiquement modifiés se fait dans le secret le plus complet : les Canadiens ne savent même pas que le processus est en cours », a-t-elle soutenu lors d'une entrevue. « Le ministère se cache derrière des informations commerciales confidentielles alors que cela n'est absolument pas justifié [...] Ces informations devraient être publiques. » 

AquaBounty a obtenu, en novembre dernier, la permission d'Environnement Canada de produire ses oeufs de poisson de saumon de l'Atlantique à son écloserie de l'Île-du-Prince-Édouard, qui fait l'objet d'une poursuite en Cour fédérale intentée par trois groupes environnementaux, dont ne fait pas partie celui de Mme Sharrat. Ces groupes contestent la décision du ministère fédéral et réclament la publication des documents indiquant comment cette décision a été prise. Environnement Canada a fait savoir, mardi, qu'aucun exposé de la défense n'avait encore été déposé dans cette poursuite.

AquaBounty est également en attente de l'approbation de la Food and Drug Administration aux États-Unis pour amorcer sa production commerciale. « La compagnie s'attend pour l'instant à mettre en marché son saumon aux États-Unis, au Canada, en Argentine, au Chili et en Chine après avoir reçu les autorisations nécessaires », mentionne le communiqué, publié jeudi dernier.