NOUVELLES
11/03/2014 01:10 EDT | Actualisé 11/05/2014 05:12 EDT

Colette Roy-Laroche insiste sur l'urgence d'agir à Washington

WASHINGTON - La mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche, s'est assise devant un écran de télévision au Capitole à Washington et a regardé les images de sa ville décimée par les flammes.

Aux côtés d'autres maires et mairesses, Mme Roy-Laroche a livré une présentation empreinte d'émotion, mardi, pressant des politiciens américains à adopter des réformes sur la sécurité du transport par train dans le but de d'éviter d'autres tragédies comme celle qui a secoué sa municipalité.

Contrairement à ce que plusieurs espéraient, aucun membre du Congrès n'a assisté à l'événement. Il y aura finalement eu devant eux un groupe d'environ huit employés du Congrès, plutôt jeunes, incluant un employé du bureau d'un représentant démocrate du Maine, Mike Michaud, qui organisait l'événement. Ils ont pris des notes et posé quelques questions.

Ils ont entendu le récit du drame ayant causé la mort de 47 personnes l'été dernier, mais aussi celui du fardeau financier: un dixième des résidants ont été temporairement sans emploi, cinquante édifices ont été brûlés, des secteurs clés ont été fermés, et les coûts de nettoyage et de reconstruction sont astronomiques.

En conférence de presse, plus tôt mardi avant de se rendre au Capitole, Mme Roy-Laroche a soutenu que «cet accident aurait pu survenir n'importe où». Mme Roy-Laroche disait avoir ressenti de l'écoute et de la sympathie de la part des intervenants, tout en voulant réitérer l'urgence d'agir pour renforcer la réglementation.

La mairesse de Lac-Mégantic était à Washington avec une coalition transfrontalière de maires de villes situées en bordure de voies ferroviaires.

Au cours de ce séjour, ils ont aussi rencontré lundi le secrétaire au transport de l'administration Obama, Anthony Foxx, et l'administrateur des Chemins de fer nationaux Joseph Szabo, en plus de s'entretenir mardi avec l'ambassadeur canadien Gary Doer.

«J'ai réalisé avec satisfaction que toutes les personnes rencontrées étaient au courant et connaissaient assez bien l'ampleur de la tragédie. (...) Il n'en demeure pas moins que nous réitérons notre demande, soit d'agir et réviser rapidement la réglementation», a exprimé Mme Roy-Laroche.

Elle a dit avoir cherché à rappeler «l'ampleur des coûts (actuels et à venir)».

Les maires et mairesses ont demandé aux membres de l'administration Obama d'aller plus loin — et plus rapidement — pour forcer la modernisation des wagons-citernes utilisés pour transporter du pétrole.

Ils réclament du Congrès qu'il envisage des modifications réglementaires pour renforcer la surveillance des petits réseaux ferroviaires, en plus d'accroître l'accès aux assurances civiles des entreprises en cas de désastre.

Les premiers magistrats réclament par ailleurs que les intervenants d'urgence aient accès à davantage d'informations sur les convois qui traversent leur ville, contrairement à Lac-Mégantic, ou l'on vient à peine d'apprendre à quel point le pétrole brut transporté par train était inflammable.