Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Carte postale d'Austin, îlot libéral du Texas

C'était dans le taxi en direction de l'hôtel. Le chauffeur, assez volubile, prenait beaucoup de plaisir à présenter sa ville. En roulant sur l'autoroute en direction du nord, sur un tronçon particulièrement achalandé, il prit soudain une voix grave : « Ici, il n'y a pas si longtemps, il n'y avait rien du tout. Des champs. C'est tout ce que l'on trouvait ».

Un texte de Janic Tremblay

Ailleurs, ce serait difficile à croire. Pas ici. Austin a connu une croissance délirante au cours des dernières années. La population a augmenté d'environ 50 % entre 2002 et 2012 dans la grande région métropolitaine. Une augmentation exceptionnelle.

Il faut dire que la capitale du Texas est une ville particulière. Il y règne un certain art de vivre. Une amicale nonchalance. Austin est cool. Certains vous diront que c'est un héritage des nombreux hippies qui y ont élu domicile dans les années 70.

Politiquement à gauche, c'est aussi un îlot libéral dans un État par ailleurs très conservateur. La technologie, l'innovation et la créativité y fleurissent, notamment grâce à l'apport de l'Université du Texas. Plusieurs compagnies du NYSE et du NASDAQ sont basées à Austin. Un mélange assez unique au pays de l'Oncle Sam.

Claude Benayoun, restaurateur français arrivé ici il y a une trentaine d'années, ne s'imaginerait pas vivre ailleurs qu'à Austin. « Depuis les 10 dernières années, ça a pris une vitesse et une ampleur incroyables », évoque-t-il au sujet du développement de la ville. Il évoque de nombreuses raisons pour vivre à Austin. Regardez la vidéo.

Pour regarder la vidéo sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.