NOUVELLES
11/03/2014 11:09 EDT | Actualisé 11/05/2014 05:12 EDT

Bahreïn: 2 suspects dont un Américain arrêtés pour attaque contre la police

Un Bahreïni, détenteur de la nationalité américaine, et un autre suspect ont été arrêtés à Bahreïn pour agression contre la police lors d'une manifestation dans un village chiite, a annoncé mardi le parquet à Manama.

Dans un communiqué, un représentant du parquet, Nawaf al-Awadhi, précise que les deux hommes avaient été interpellés lundi dans le village d'Al-Maameer à l'est de Manama, où la police était intervenue pour disperser une manifestation, ajoutant que l'un d'eux était en possession d'un cocktail Molotov et d'un gilet pare-balles.

Accusés de "participation à une manifestation non autorisée, troubles et possession de cocktail Molotov", les deux suspects ont été placés en "détention préventive" malgré une demande de l'avocate du prévenu américain en faveur de sa libération, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, deux policiers ont été blessés mardi dans l'explosion d'une bombe de fabrication artisanale à Ekar-Est, un village chiite, près de la capitale, a annoncé le ministère de l'Intérieur sur son compte Twitter.

Le ministère n'a pas donné plus de détails sur les circonstances de l'explosion, ajoutant qu'une enquête avait été ouverte sur cette "attaque terroriste".

Bahreïn, un petit pays du Golfe dirigé par la dynastie sunnite des Al-Khalifa, est secoué depuis février 2011 par un mouvement de contestation animé par la majorité chiite qui réclame une monarchie constitutionnelle.

Face à la poursuite de la contestation, les autorités ont alourdi l'an dernier les peines pour les auteurs de violences et introduit la peine de mort ou la prison à perpétuité en cas de morts ou de blessés.

Selon la Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH), au moins 89 personnes ont été tuées depuis le début de la contestation.

bur/tm/tp