NOUVELLES
10/03/2014 10:45 EDT | Actualisé 10/05/2014 05:12 EDT

Un responsable de Rosatom en Iran pour discuter d'une nouvelle centrale nucléaire

Un responsable de la société russe Rosatom se rend mardi en Iran pour discuter du projet de construction d'une seconde centrale nucléaire à Bouchehr, selon un membre de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA).

"Nikolai Spassky, vice-directeur de Rosatom se rend demain à Téhéran pour discuter de la construction d'une nouvelle centrale nucléaire", a déclaré lundi le porte-parole de l'organisation, Behrouz Kamalvandi, cité par l'agence officielle Irna.

La Russie a déjà terminé la construction d'une première centrale de 1.000 mégawatts à Bouchehr, sur la côte du Golfe, qui a été officiellement remise aux ingénieurs iraniens en septembre 2013. Téhéran souhaite construire à terme 20 centrales nucléaires de la même puissance, dont quatre à Bouchehr.

"Il faut voir comment les discussions vont se dérouler", a ajouté M. Kamalvandi.

L'ambassadeur d'Iran à Moscou avait annoncé à la mi-février que l'Iran négociait la construction par la Russie d'un nouveau réacteur nucléaire en échange de pétrole dans le cadre d'un vaste accord commercial.

Selon l'ambassadeur, il pourrait s'agir d'un accord d'échange de "plusieurs centaines de milliers de barils par jour" de pétrole contre des contrats et des marchandises russes, qui pourrait être signé "d'ici août" 2014.

L'Iran et le groupe des 5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) mènent actuellement de difficiles négociations pour régler la crise du nucléaire iranien.

L'Iran est soupçonné par les pays occidentaux et Israël de vouloir se doter de l'arme atomique sous couvert de son programme nucléaire civil. Téhéran rejette ces accusations et affirme que son programme est à usage purement pacifique.

sgh/cyj/faa