NOUVELLES
10/03/2014 12:19 EDT | Actualisé 10/05/2014 05:12 EDT

Un juge palestino-jordanien tué par des soldats israéliens à un passage frontalier

Un Palestino-Jordanien, juge de son état, a été tué lundi matin par des soldats israéliens à la frontière entre la Cisjordanie et la Jordanie, un incident condamné par l'Autorité palestinienne et la Jordanie qui ont exigé l'ouverture d'une enquête.

Selon l'armée israélienne, l'homme a été tué par balles après avoir tenté d'arracher l'arme d'un soldat au pont Allenby, le point de passage entre la Cisjordanie et la Jordanie en partie contrôlé par Israël.

"Un Palestinien a tenté de prendre l'arme d'un soldat israélien au pont Allenby. En réponse, les forces sur le terrain ont ouvert le feu en direction du suspect, qui a été touché", a affirmé un communiqué militaire israélien.

"Je peux confirmer que le Palestinien a succombé à ses blessures", a déclaré de son côté une porte-parole de l'armée.

Des sources de sécurité palestiniennes ont identifié la victime comme Raed Zeiter, 38 ans, originaire de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie. Il avait quitté la Cisjordanie en 2011 et n'y était plus revenu, selon ces sources qui ignoraient où il résidait depuis.

La victime avait la nationalité jordanienne et exerçait comme juge dans un tribunal d'Amman.

L'incident s'est produit après que M. Zeiter ait franchi le pont en provenance de Jordanie, a précisé à l'AFP Ofer Lefler, porte-parole de l'Autorité des aéroports israéliens, dont dépendent tous les points de passage vers Israël.

Le responsable palestinien chargé du passage de la frontière au pont Allenby a indiqué à l'AFP qu'une cinquantaine de témoins, des personnes qui voyageaient dans le même bus que M. Zeiter, étaient interrogées par les autorités palestiniennes.

A Ramallah (Cisjordanie), le gouvernement de l'Autorité palestinienne a dénoncé un assassinat "de sang-froid" et réclamé une enquête internationale. Il a à nouveau exhorté la communauté internationale et les organisations de défense des droits de l'Homme à protéger les civils palestiniens.

"Le gouvernement considère cet incident comme la poursuite de la série d'exactions (israéliennes) contre le peuple palestinien", a souligné un communiqué qui demande "la création d'une commission d'enquête internationale".

- Manifestation en Jordanie -

Le ministre jordanien des Affaires étrangères, Nasser Judeh, a convoqué lundi le chargé d'affaires israélien en Jordanie pour lui faire part de la "vive condamnation" exprimée par son pays.

"Le gouvernement jordanien attend un rapport complet sur l'incident de la part des autorités israéliennes. La Jordanie veut une enquête sans retard", a adjuré M. Judeh.

Environ 200 personnes ont manifesté lundi devant l'ambassade d'Israël en Jordanie, en réclamant l'expulsion de l'ambassadeur.

"Nous ne voulons pas d'ambassade sioniste sur le sol jordanien! A bas l'accord de paix (entre la Jordanie et Israël)", ont-ils crié en dénonçant le traité historique conclu en 1994 entre le royaume hachémite et l'Etat hébreu.

Un agent de sécurité jordanien, cité par l'agence officielle Petra, a fait état d'"une bagarre lorsque M. Zeiter est arrivé du côté israélien du passage, à la suite de laquelle on lui a tiré dessus. Il est mort de ses blessures".

"Nous ne savions pas que Raed était en Cisjordanie. Je suis allé au tribunal aujourd'hui pour voir s'il travaillait et on m'a dit qu'il n'était pas allé travailler aujourd'hui", a confié à l'AFP son père, Alaa Zeiter, un ancien juge de 70 ans.

"Mon fils est pacifique et professionnel. Je suis sous le choc", a-t-il répondu en pleurant.

Raed Zeiter sera inhumé mardi à Naplouse, selon sa famille.

Situé à 50km d'Amman et proche de la ville palestinienne de Jéricho, le point de passage d'Allenby --également connu sous le nom de pont du roi Hussein-- a été fermé après cet incident avant de rouvrir en début d'après-midi.

Par ailleurs, dans la soirée, un manifestant palestinien a été tué par des tirs de soldats israéliens sur une route près de Ramallah, en Cisjordanie, a-t-on indiqué de sources des services de sécurité israéliens.

Ce Palestinien faisait partie d'un groupe de manifestants jetant des pierres vers des soldats israéliens, qui ont ouvert le feu à proximité de la colonie d'Ofra le blessant mortellement, a-t-on précisé.

jjm-sy-ahk-agr/faa