NOUVELLES
10/03/2014 08:21 EDT | Actualisé 10/05/2014 05:12 EDT

Pistorius vomit pendant le témoignage du légiste 

L'ancien champion paralympique sud-africain Oscar Pistorius a été malade, lundi au tribunal, au cours du témoignage du médecin légiste qui a effectué un compte rendu de l'autopsie de sa victime. Pistorius a tué sa petite amie Reeva Steenkamp la nuit de la Saint-Valentin en 2013.

L'homme de 27 ans se tamponnait les yeux avec un mouchoir pendant que le légiste décrivait l'état du crâne, fracassé, de sa petite amie, atteint d'une balle. Prostré dans le box des accusés, Pistorius a mis les mains derrière sa nuque en se serrant la tête avec les coudes avant de vomir.

Le légiste a poursuivi son témoignage pendant que l'accusé sanglotait, effondré. Le micro placé devant lui a dû être déplacé pour éviter que ses sanglots ne perturbent le déroulement du procès.

La Cour a interdit la diffusion audio et vidéo du témoignage du légiste à la demande de ce dernier. Le juge Thokozile Masipa a ainsi statué : « Il n'y aura pas de retransmission (audio et vidéo) en direct. [...] Cela concerne également Twitter. »

Gert Saayman a effectué l'autopsie de la victime le 15 février 2013. Elle a révélé que la mort de Reeva Steenkamp avait été provoquée par de multiples blessures par balle. Le légiste a également décrit les effets personnels que contenait le sac mortuaire de la victime, soit un short avec des taches de sang et une veste sans manche maculé de sang.

Pistorius a plaidé non coupable à l'accusation de meurtre prémédité. Il soutient avoir tiré sur sa petite amie en la confondant avec un voleur réfugié dans les toilettes de son appartement. De son côté, l'accusation prétend qu'il a sciemment tué Mme Steenkamp au cours d'une violente dispute.

Le couple se fréquentait depuis novembre 2012.