NOUVELLES
10/03/2014 11:33 EDT | Actualisé 10/05/2014 05:12 EDT

Le pétrole rebondit en Asie mais la Chine continue de peser sur les cours

Le pétrole rebondissait mardi en Asie mais les analystes estimaient que les cours resteront encore sous pression un moment en raison d'inquiétudes pour l'économie chinoise et ce malgré les perturbations géopolitiques qui font craindre des problèmes d'approvisionnement.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril prenait 4 cents, 101,16 dollars, tandis que le baril de Brent de la mer du Nord à même échéance avançait de neuf cents, à 108,17 dollars.

Les marchés ont fortement accusé l'annonce par la Chine, deuxième économie mondiale, d'un déficit commercial surprise de 22,98 milliards de dollars en février, avec une chute inattendue de 18,1% de ses exportations, sur une base annuelle.

Pour Desmond Chua de CMC Markets, cet indicateur à son plus bas niveau depuis deux ans "alimente l'inquiétude sur un essoufflement de la croissance mondiale" et "grignote un peu des gains enregistrés par les cours du brut dans le contexte de la crise en Ukraine", où transitent quelque 70% des exportations russes de gaz et de pétrole vers l'Europe.

Le président ukrainien déchu Viktor Ianoukovitch, réfugié en Russie, doit s'exprimer mardi devant la presse, au lendemain d'une contre-offensive diplomatique de Moscou pour régler la crise en Ukraine où les russophones de Crimée menacent de faire sécession.

La Russie refuse catégoriquement de reconnaître toute légitimité aux nouveaux dirigeants pro-occidentaux de l'Ukraine, amenés au pouvoir par trois mois de manifestations qui ont débouché sur la fuite du président Ianoukovitch, au prix d'une centaine de morts en février.

Lundi, le baril de WTI a reculé de 1,46 dollar sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), clôturant à 101,12 dollars. A Londres, le Brent a cédé 92 cents par rapport à la clôture de vendredi, à 108,08 dollars, sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

str/mba/mtp/gab/mf