NOUVELLES
10/03/2014 05:29 EDT | Actualisé 10/05/2014 05:12 EDT

Le cinéaste québécois Guy Édoin pourra faire valoir son nouveau projet à Cannes

MONTRÉAL - Le cinéaste québécois Guy Édoin («Marécages») reçoit un coup de pouce du Festival de Cannes pour son prochain projet: il est invité à un atelier de coproduction dans le cadre de l'événement prestigieux.

L’Atelier 2014 de la Cinéfondation du Festival de Cannes a annoncé, lundi, les projets retenus de 15 réalisateurs. Ainsi, «Ville-Marie», scénarisé par Guy Édoin et Jean-Simon DesRochers et réalisé par Guy Édoin, a attiré l'attention des organisateurs.

Filmoption et Max Films ont souligné qu'il s'agit du premier projet québécois et canadien à être sélectionné pour cet atelier de coproduction, qui en est à sa dixième année.

Accompagnés de leur producteur, les réalisateurs sélectionnés pourront rencontrer des partenaires potentiels pour finaliser leur projet et passer à la réalisation de leur film. L’Atelier ouvre à ses participants les portes des coproductions internationales, accélérant ainsi le processus de finition du film.

L’Atelier de la Cinéfondation, créé en 2005 pour encourager le cinéma de création et favoriser l’émergence d’une nouvelle génération de cinéastes dans le monde, a suivi en neuf ans le développement de 141 projets, dont 85 sont sortis sur les écrans et 44 sont actuellement en pré-production.

Cette année, 15 projets venus de 14 pays ont été retenus, «du réalisateur à ses débuts au cinéaste confirmé», peut-on lire sur le site de l'événement.

Du 16 au 22 mai, en plein festival, des rendez-vous sont organisés avec les réalisateurs et des professionnels intéressés par leurs projets. Le Festival de Cannes se tient du 14 au 25 mai.

Le récit de «Ville-Marie», qui s'ancre au cœur de Montréal, suit les destins — appelés à se heurter — d’une actrice française, de son fils, d’une infirmière et d’un ambulancier.

Après s’être fait connaître dans des festivals avec sa trilogie de courts métrages «Les Affluents» («Le Pont», «Les Eaux mortes» et «La Battue»), Guy Édoin a réalisé avec «Marécages» son premier long métrage, dont il signe également le scénario.

Lancé en 2011 à la Semaine internationale de la critique de la Mostra de Venise, le film a aussi fait l'ouverture de la section «Canada First» au Festival international de films de Toronto, et a été sélectionné, entre autres, aux festivals de Pusan, de Chicago, de Valladolid et de Namur.