NOUVELLES
10/03/2014 07:10 EDT | Actualisé 10/05/2014 05:12 EDT

Avion disparu: les proches "s'accrochent au moindre espoir", selon un psychologue

Les familles des passagers chinois à bord du vol MH370 disparu samedi s'accrochent obstinément à l'espoir que leur parent puisse être encore en vie, a indiqué lundi à l'AFP un psychologue présent à leurs côtés à Pékin.

Le Boeing 777 de Malaysia Airlines qui reliait Kuala Lumpur à Pékin est porté disparu avec plus de 150 passagers chinois à son bord.

Mais beaucoup de leurs proches refusent encore de se préparer au pire, a expliqué Paul Yin, psychologue formé aux Etats-Unis, présent à l'hôtel pékinois Lido, où la compagnie aérienne a réuni parents et amis des passagers disparus.

"La plupart d'entre eux continuent de s'accrocher à la moindre lueur d'espoir. Peu importe qu'ils jugent ce scénario réaliste ou non, beaucoup ne veulent pas abandonner" ce ténu espoir, a-t-il confié à l'AFP.

Mais il ne faut surtout pas "encourager exagérément ces espérances", car cela les condamne à "un choc encore plus brutal (plus tard), c'est une chose très dangereuse à faire", a ajouté le psychologue.

M. Yin est arrivé dimanche à l'hôtel Lido, pour soutenir un ami qui comptait un parent parmi les passagers du vol disparu, puis il a décidé de rester sur place pour apporter son aide aux autres proches en état de grande détresse.

Même si Malaysia Airlines a offert aux familles la possibilité de rejoindre Kuala Lumpur pour se rapprocher des opérations de recherches toujours en cours, beaucoup se montraient réticentes et avaient peur de quitter un cadre familier, a ajouté Paul Yin.

"Je pense que ces familles veulent se voir entourées par un solide environnement de soutien, et à mon avis, elles éprouveraient un sentiment d'isolement si elles se rendaient en Malaisie", a-t-il déclaré.

nc-jug/ple/ml