NOUVELLES
09/03/2014 07:14 EDT | Actualisé 09/05/2014 05:12 EDT

WRC/Rallye du Mexique: le rallye en bref

Rallye du Mexique, 3e manche (sur 13) du Championnat du monde des rallyes (WRC), couru du jeudi 6 février au dimanche 9 février aux alentours de Leon (centre):

22 épreuves "spéciales", soit 399,93 km chronométrés (12 tracés).

Plus longue spéciale: 55,92 km Guanajuatito (ES20)

Plus courte spéciale: Super-Spéciale de Guanajuato 1,10 km (ES1)

Surface: terre

Podium:

1. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/Volkswagen Polo-R) 4 h 27:41.8

2. Jari-Matti Latvala-Mikka Anttila (FIN/Volkswagen Polo-R) à 1:12.6

3. Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (BEL/Hyundai i20) à 5:28.6

Leaders successifs: Ogier (ES1-ES2 puis ES7 jusqu'à la fin), Ostberg (ES3-ES6)

Meilleurs temps dans les épreuves spéciales: Ogier 14 (ES1, ES2, ES5 à ES8, ES10, ES12 à ES16, ES19, ES22), Ostberg 5 (ES3, ES4, ES11, ES20, ES21), Latvala 2 (ES9, ES17), Meeke 1 (ES18)

Power Stage (ES22):

1. Sébastien Ogier

2. Jari-Matti Latvala

3. Mikko Hirvonen

Principaux abandons: Robert Kubica-Maciej Szczepaniak (POL/Ford Fiesta RS), sortie de route dans l'ES10 et dans l'ES13. Kris Meeke-Paul Nagle (GBR-IRL/Citroën DS3), accident dans l'ES22

Championnat pilotes: 1. Ogier (FRA), 63 pts; 2 Latvala (FIN), 60 pts; 3. Ostberg (NOR), 32 pts; 4. Mikkelsen (NOR), 24 pts; 5. Evans (GBR), 20 pts; 6. Bouffier (FRA) et Hirvonen (FIN), 18 pts; 8e. Meeke (GBR), 17 pts; 9. Neuville (BEL), 15 pts; etc.

Championnat constructeurs/écuries: 1. Volkswagen Motorsport 115 pts; 2. Citroën Abou Dhabi WRT 60 pts; 3. M-Sport WRT (Ford) 40 pts; 4. Hyundai Motorsport, 31 pts; 5. Volkswagen Motorsport II 28 pts, etc.

La course - Ogier signe son deuxième succès de la saison et VW son deuxième doublé à l'issue d'une course que le champion du monde a mené de l'ES7 à l'ES22, raflant 14 spéciales au passage. Le Français était parti très vite, prenant la tête dans l'ES1 et l'ES2 avant de laisser le commandement pendant quatre spéciales au bouillant Mads Ostberg. Auteur de quelques fautes de pilotage, le Norvégien perdait le commandement dans l'ES7 pour ne plus jamais inquièter Ogier. Percutant un talus dans l'ES12, le principal rival du Français abdiquait, au moins pour la victoire, avant de sauver l'honneur de Citroën avec une 9e place au classement général. Auparavant, Mikkelsen, Hirvonen et Meeke avaient tous connu des mésaventures alors qu'ils étaient bien placés. Ennuis mécaniques pour les uns ou pilotage un peu optimiste pour les autres offraient à Jari-Matti Latvala et Thierry Neuville un boulevard. Le Finlandais abandonne finalement la tête du Championnat du monde à Ogier, avec seulement trois points de retard contre cinquante-neuf sur son chef de file à la même époque l'an passé. Quant à Neuville, auteur de son premier podium en WRC l'an dernier, il récidive, partageant cet honneur pour la première fois avec Hyundai qui participait à sa première course sur terre.

Prochain rendez-vous au Portugal, du 3 au 6 avril.

syd/jta