NOUVELLES
09/03/2014 03:55 EDT | Actualisé 09/05/2014 05:12 EDT

Université du Massachusetts:73 individus arrêtés après une fête qui a mal tourné

AMHERST, États-Unis - Une fête célébrant la venue prochaine de la Saint-Patrick a pris une tournure inattendue ce week-end près du campus de l'université du Massachusetts, alors que plus de 70 personnes ont été arrêtées et quatre policiers blessés dans les heurts.

Les autorités avaient passé le plus clair de la journée de samedi à tenter de disperser plusieurs rassemblements de centaines de fêtards autour du campus universitaire réunis à l'occasion de cette fête, qui a habituellement lieu le samedi précédant la semaine de relâche, a expliqué la police d'Amherst.

La fête s'est poursuivie jusqu'aux petites heures du matin dimanche, et de nombreux cas de bagarre, de bruit excessif et d'intoxication ont été rapportés à la police, a indiqué la capitaine Jennifer Gundersen, précisant que 73 individus avaient été arrêtés.

Elle a déclaré au quotidien «The Republican» de Springfield qu'il s'agissait peut-être de l'une «des pires scènes de beuverie et d'indiscipline» à laquelle les forces policières avaient été confrontées. La capitaine a qualifié les événements de «très dérangeant et dangereux».

La direction de l'université a condamné cette démonstration «d'indiscipline» samedi, et le porte-parole Ed Blaguszweski a affirmé que les étudiants arrêtés seraient rencontrés et que des sanctions, allant de la suspension à l'expulsion, pourraient être appliquées en fonction du code de conduite de l'établissement.

Les importants rassemblements de plusieurs centaines de fêtards ont provoqué des bagarres, des intoxications à l'alcool graves, des agressions sexuelles, du bruit excessif, des dommages à la propriété et provoqué des blessés, a mentionné la police.

La majorité des arrestations ont eu lieu dans un bloc d'appartements hors campus. Des foules s'y étaient réunies dès samedi matin pour l'événement organisé par des bars pour permettre aux étudiants de célébrer la Saint-Patrick avant le début de la semaine de relâche, qui débute cette semaine.

Des policiers de la ville et de l'université ainsi que des agents de la sûreté de l'État en tenue antiémeute ont convergé vers une foule d'environ 4000 personnes dans un immeuble à appartements peu après midi. Selon les autorités, les fêtards détruisaient des objets et lorsque les policiers se sont avancés pour les disperser, ils ont répliqué en lançant des bouteilles de vitre, des canettes de bière et des boules de neige.